Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Comment Uber compte livrer de la nourriture McDonald's avec des drones dès cet été

Uber compte tester la livraison de nourriture via des drones dès cet été aux États-Unis. La firme a donné plus de précision sur la forme que prendra ce nouveau service.

Les premiers drones livreurs de nourriture sont prévus pour cet été aux États-Unis. Dans un communiqué de presse diffusé le 13 juin, Uber a annoncé son intention de mettre en place un service de livraison par les airs à San Diego (Californie) à partir de cet été. Pour l'instant, la firme n'est associée qu'à McDonald's pour les premières livraisons par drones mais elle promet que « d'autres restaurants seront inclus dans le programme plus tard dans l'année. »

Première nouvelle : les drones d'Uber ne se rendront pas directement chez les habitants. À la place, ils se dirigeront dans « des zones d’atterrissage sécurisées et choisies par avance. » Des livreurs, humains cette fois, viendront récupérer la commande sur place et l'amèneront au destinataire. La société a précisé que les zones d’atterrissages pourraient inclure les toits de voitures Uber en train de stationner, repérables grâce à des QR codes.

Pour rendre toute cette organisation possible, la firme compte utiliser son nouveau système de gestion de l'espace aérien : Elevate Cloud System. C'est lui qui guidera les drones, leur permettra d’atterrir dans les zones désirées et préviendra les livreurs humains à proximité qu'une commande va être déposée par un engin.

Pour ce qui est des frais, la compagnie a expliqué à Bloomberg qu'ils « devraient être sensiblement les mêmes qu'avec une livraison UberEats classique, soit 8,50 dollars (7,50 euros) à San Diego. » Recevoir sa commande grâce à une machine reviendrait donc au même prix qu'avec un humain, la rapidité en plus : « un drone effectue un trajet de 1,5 miles (2,4 km) en 7 minutes contre 21 minutes pour un livreur ou une livreuse » selon Uber.

Le futur de la livraison selon Uber

Le déploiement de drones livreurs à San Diego n'est qu'un début pour le futur service d'Uber. La firme espère mettre en place des livraisons régulières dans une poignée de marchés d'ici trois ans. La vision de la société ne s'arrête pas là : selon Luke Fischer, le chef des opérations aériennes d'Uber, « les livraisons de drones auront pris tellement d'importance dans dix ans que les cuisines changeront pour s'adapter à elles. » Rendez-vous donc en 2029 pour voir un ciel rempli de drones transportant de la nourriture.