Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Jeux vidéo, séries originales, filtres... : comment Snapchat se rêve en plateforme pour les ados

Evan Spiegel a fait le 4 avril une série d'annonces sur Snapchat. De nouvelles fonctionnalités et de nouveaux contenus vont arriver sur l'application dans les prochains mois.

Ce ne sont plus quelques cartes, mais un jeu tout entier qu'a dégainé Snapchat pour tenter de reconquérir ses (anciens ?) utilisateurs. Lors d'un événement qui s'est tenu à Los Angeles jeudi 4 avril, le CEO du réseau social Evan Spiegel a annoncé le lancement de nouvelles fonctionnalités et nouveaux contenus.

Des séries originales

L'application qui compte 186 millions d'utilisateurs actifs chaque jour a d'abord annoncé le lancement de 10 séries originales, sous le nom Snap Originals. Il y aura des séries documentaires et des séries fictives :

La production de ces nouvelles séries est externalisée. Snapchat explique que sa section Shows marche très bien. Ses audiences auraient triplé ces 12 derniers mois, selon des chiffres officiels. Snap donne l'exemple de Endless summer, une série visionnée par 28 millions d'utilisateurs.

https://www.youtube.com/watch?v=ITB2qrizS1o

Les nouvelles séries originales seront disponibles dans les prochains mois, précise Snapchat. Le fait qu'elles soient pour la plupart destinées à un public jeune, voire adolescent, marque un revirement pour Snapchat, qui avait (vainement) tenté d'étendre son public.

 Des jeux vidéo avec Snap Games

Le réseau social se lance également dans les jeux vidéo avec Snap Games. Ces jeux sont multijoueurs (jusqu'à 32 personnes en même temps). On pourra y avoir accès directement depuis les conversations avec ses amis. Aucune installation ne sera nécessaire.

https://www.youtube.com/watch?v=LWD4mfKx3eE

6 jeux seront disponibles :

Le premier de ces jeux sera produit directement par Snap Inc, la maison-mère de Snapchat. Les autres seront faits par des studios comme Zynga, qui a déjà développé des jeux pour Facebook -- pensez à FarmVille. Petit bonus : pendant que l'on joue, on pourra voir son adversaire en live, lui envoyer des messages ou lui parler avec des messages vocaux. L'idée est, écrit Snapchat, d'avoir l'impression que l'on est « assis côte à côte, en train de jouer sur le même écran ».

Un studio pour créer des filtres improbables

Il y a quatre ans, Snapchat a lancé ses premiers filtres (Lenses en anglais). Le réseau social a annoncé le 4 avril une mise à jour de Lens Studio, une plateforme pour créer ses propres filtres. Il existe de nouveaux modèles qui permettent de personnaliser ou donner vie à des monuments – n'en déplaise à Gustave Eiffel ou d'autres architectes.

Il est aussi possible d'en créer sur les mains, qui seront désormais reconnues par le service de reconnaissance d'image de Snapchat, comme on peut le voir.

Diffuser ses stories sur des applications tierces

Enfin, Snapchat va étendre les plateformes de diffusion de ses stories avec App Stories. On pourra bientôt les afficher sur des applications tierces comme Tinder. Il sera aussi possible de faire l'inverse. Par exemple, si vous regardez une série sur Netflix et que vous avez envie de le partager, ce sera possible directement depuis l'application Netflix. Pareil pour les podcasts sur les plateformes Breaker et Anchor ou des causes qui vous tiennent à cœur sur le site de crowdfunding GoFundMe.

Snapchat va permettre d'utiliser son avatar Bitmoji sur des applications comme l'appli de paiement Venmo (pour « ajouter du contexte », argumente Snapchat – on a déjà hâte de rembourser nos dettes avec des Bitmojis tristes). Il pourra aussi réagir directement sur un bracelet de la marque Fitbit.

Pourquoi Snapchat fait autant d'annonce d'un coup

Ces annonces inattendues font l'effet d'un petit vent de fraîcheur sur l'application. Ces derniers mois ont été difficiles pour Snapchat. Cela s'explique en partie par la concurrence accrue d'autres plateformes. Instagram a développé des fonctionnalités qui le rendent presque substituable à Snapchat : on peut y faire des stories et même des contenus vidéo un peu plus long, les IGTV. Facebook s'est aussi doté de stories (au succès bien plus mitigé), ainsi que YouTube. De nouvelles applications vidéo se sont quant à elles imposées, à l'image de TikTok (anciennement Musica.ly).

À ceci, s'est ajouté un flop monumental de Snapchat. En janvier 2018, un nouveau design de l'application a été instauré. L'objectif était de faciliter l'utilisation du réseau social et de conquérir de nouveaux utilisateurs, jusqu'à présent découragés par l'aspect un peu brouillon de la plateforme.

La mise à jour a été vivement critiquée par les utilisateurs. Ces derniers disaient ne plus voir les contenus publiés par leurs amis, alors qu'ils étaient soudainement inondés des stories de médias ou candidats de télé-réalité qu'ils ne suivaient pas.

Snapchat a fini par faire marche arrière et annuler la mise à jour. Evan Spiegel a reconnu en octobre qu'il avait sans doute voulu aller trop vite et qu'il avait fait une erreur. Lui qui se rêvait, dit-il, en « guépard », a été coupé dans son élan... Si bien que Snapchat n'a plus vraiment innové pendant quelque temps. Enfin, à part ses superbes filtres pour chat.

Il semble aujourd'hui avoir repris un peu du poil de la bête et il était temps : en février, on apprenait que Snapchat n'avait pas gagné d'utilisateurs depuis un an.