Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Voici à quoi ressemble une voix artificielle non genrée

Un groupe d'activistes, linguistes et spécialistes de l'audio a mis au point ce qu'ils considèrent être la première voix artificielle, qui ne soit perçue comme ni masculine ni féminine.

« Vous pouvez me considérer comme Siri ou Alexa, mais ni homme ni femme », déclare la voix artificielle. « J'ai été créée pour un futur où nous ne sommes plus définis par notre genre », continue-t-elle.

Q est le nom qui a été donné à ce projet porté par un groupe d'activistes, linguistes, spécialistes de l'audio et communicants, a relevé Quartz le 22 mars. Ils ont créé ce projet en réponse aux voix artificielles qui existent actuellement dans la plupart des assistants audio, et qui ne sont départages qu'en deux catégories très vastes : homme ou femme.

Or, selon eux, il serait idéal de pouvoir incorporer une troisième voix, plus neutre, pour donner plus de choix aux consommateurs et consommatrices. Sur le site Genderless Voice créé pour l'occasion, on peut donc écouter cette « voix non genrée » qui a été établie à la fréquence de 153 hertz.

Pour l'instant, il s'agit d'un projet créatif qui a avant tout pour vocation de questionner les pratiques actuelles.

« Pour que la technologie nous reconnaisse tous et toutes »

Si vous cliquez sur la page d'accueil, la voix de Q retentit. Il est ensuite possible de bouger le curseur du milieu vers la gauche (pour une voix plus grave) ou vers la droite (pour une voix plus aiguë) afin de voir la différence. La voix a été modulée pour se situer entre 145 et 175 hertz, qui est une « amplitude définie par des chercheurs spécialistes de l'audio ».

« Ensemble nous pouvons nous assurer que la technologie nous reconnaisse tous et toutes », continue le message du collectif, qui encourage les internautes à interpeller les géants du web comme Microsoft, Google, Apple et Amazon afin qu'ils intègrent plus de choix à leurs assistants audio.

Certains ne proposent d'ailleurs parfois même pas plusieurs possibilités de voix : Alexa, l'intelligence artificielle d'Amazon, n'est ainsi dotée que d'une voix féminine, et l'entreprise joue d'ailleurs sur la personnification comme outil de communication.

https://www.youtube.com/watch?v=t6g5KPkZjLU