Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Microsoft vous en supplie : arrêtez d'utiliser Internet Explorer

Internet Explorer est encore utilisé par de nombreuses entreprises par défaut. Son créateur Microsoft aimerait que cela cesse.

Il est temps de passer à un navigateur plus moderne. C'est en somme ce qu'il faut retenir du message publié par Chris Jackson, un des chefs de la cybersécurité chez Microsoft, sur un forum de l'entreprise mercredi 6 février 2019.

Intitulé « les risques que vous prenez en utilisant Internet Explorer par défaut », le billet explique qu'en continuant d'utiliser ce navigateur, les entreprises s'exposent à ce qu'on appelle de la « dette technique ».

La dette technique et ses risques

Il s'agit d'un terme informatique qui résume le principe du coût que représente un logiciel par rapport à sa qualité, son cycle de vie et ses frais de maintenance. En somme, en terme de développement informatique, la dette technique provient en général de choix techniques qui sont faits dans les premières phases d'un projet pour gagner du temps ou de l'argent sur le moment, mais qui finit généralement par en faire perdre plus tard, et augmente le risque de bugs et de coûts sur le moyen et long terme.

Chris Jackson concède que certaines décisions au sein de Microsoft ont accumulé de la dette technique, et certaines entreprises risquent de le faire à leur tour si elles ne font pas attention. Il prend l'exemple d'une firme qui, si elle venait à créer une page web aujourd'hui en choisissant la route la plus simple possible, pourrait se retrouver avec des standards web par défaut de... 1999.

Bien que Microsoft ait tenté d'éviter cette « dette technique » en créant un Mode Entreprise en 2014, de nombreuses entreprises utilisent encore IE par défaut. Pour éviter qu'elle ne « loupent une grande partie de ce qu'il se passe sur le web », Jackson conseille à demi-mot de se tourner plutôt vers d'autres navigateurs. « Les développeurs, en grande partie, ne font même plus de tests pour Internet Explorer. Ils testent sur des navigateurs modernes », assène-t-il.

Récemment, Microsoft a annoncé qu'il travaillait sur une nouvelle version de son nouveau navigateur Edge, en s'appuyant sur la technologie de Chrome. « Notre intention est d’aligner la plateforme web Microsoft Edge simultanément avec les standards Web et avec d’autres navigateurs Chromium. Cela permettra d’améliorer la compatibilité pour tous et de créer une matrice de test plus simple pour les développeurs web », écrivait Joe Belfiore, l’un des vice-présidents du groupe.

https://www.numerama.com/tech/446018-microsoft-confirme-quil-va-sappuyer-sur-la-technologie-de-chrome-pour-relancer-edge.html