Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Essential ressuscite une appli de mail payante... en attendant de rebondir dans les smartphones ?

Essential a redonné vie à une application de mail payante qui avait fermé ses portes en août.

À défaut de réussir à ventre des smartphones, Essential va pour l'instant proposer une application de messagerie payante, en attendant des jours meilleurs. Comme l'a noté le site Android Police, l'entreprise créée par le cofondateur d'Android, Andy Rubin, a remis sur les rails ladite application, baptisée Newton Mail. Depuis le 5 février, le service est en effet de nouveau opérationnel.

C'était prévisible : Newton Mail, ou plutôt sa maison-mère, CloudMagic, est depuis le mois de décembre la propriété d'Essential. Un rachat était sans doute ce qui pouvait lui arriver de mieux: L'application était en déshérence depuis le mois d'août, avec la fermeture de ses activités. La plateforme était relativement peu fréquentée : on ne comptait que 40 000 clients de Newton Mail. Dérisoire.

L'intervention d'Essential permet de remettre un jeton dans la machine et lui redonne ainsi une chance à Newton Mail de s'imposer dans un secteur hautement concurrentiel : il y a en effet une pléthore d'applications pour le courrier électronique, dont certaines bénéficient d'un appui et d'une force de frappe incomparables. C'est typiquement le cas de Gmail, qui profite de l'influence de Google.

Reste à convaincre

La difficulté sera évidemment de convaincre l'internaute lambda de passer sur un service payant : certes, le prix n'est pas exorbitant (49,99 dollars par an, soit environ 4 dollars par mois), mais il risque de constituer un obstacle certain alors qu'il existe des alternatives très performantes qui sont gratuites. Quelle recette Newton Mail va-t-il imaginer pour gagner de l'argent qu'il n'a pas déjà tenté avant l'arrivée d'Essential ?

C'est toute la question qui se pose : une intégration plus poussée avec les produits de sa nouvelle société mère ? Le problème, c'est qu'ils ne se vendent pas vraiment. Il y aurait certes un nouvel appareil en préparation, mais on doute que le rapprochement entre le client mail et le smartphone constitue un avantage comparatif décisif. Une meilleure prise en compte de la confidentialité ? ProtonMail le fait déjà.

Et toutes les fonctionnalités décrites dans l'annonce du retour de Newton Mail sont certes fort pratiques, mais ne sont pas exclusives à ce service. Il reste possible de se forger son propre avis pendant une période d'essai de quatorze jours : l'application est compatible sur les principaux systèmes d'exploitation, de Windows à Mac, en passant par Android et iOS.