Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Qu'est-ce que le « flexgate », nouveau problème découvert sur les MacBook Pro ?

L'écran du MacBook Pro est-il relié à l'ordinateur par un câble au design trop fragile ?

Quand un terme en -gate est associé à un produit technologique, on peut être sûr que ce n'est pas une bonne nouvelle. Fin janvier 2019, iFixit a confirmé les découvertes d'un Youtubeur qui affirme que le montage des écrans des derniers MacBook Pro (génération à partir de 2016), et en particulier celui du câble qui les relie à la carte mère, pouvait amener à une situation très problématique.

Flex quoi ?

Pour le dire simplement, le câble qui relie l'écran à son contrôleur s'enroule en dessous de celui-ci et, quand l'utilisateur ouvre l'écran, il se déroule, amenant une légère tension sur l'ensemble. Ce câble flexible, qui donne son nom au problème, est donc constamment enroulé et déroulé par l'usage de la charnière de l'écran et ce va-et-vient, d'après iFixit, peut détériorer le câble à la longue... voire le briser. La première étape de cette détérioration sera visible en bas de l'écran du MacBook Pro : le rétroéclairage donnera un effet « éclairage de scène » à la dalle.

https://www.youtube.com/watch?v=NzjoELvrkYo

Gênant, mais la suite est pire : à force d'usage, ce petit câble peut tout simplement casser. La réparation coûtait qui 6 dollars sur les anciens MacBook Pro passe à plusieurs centaines de dollars, car tout le bloc-écran doit désormais être changé par le SAV. Ce problème lié à l'usure d'un câble est en plus difficile à détecter et pourrait arriver plusieurs années après l'achat d'un MacBook Pro, bien après la fin de la garantie légale.

D'après iFixit, quelques utilisateurs ont réussi à faire admettre au SAV Apple que le problème était à prendre en charge de leur côté, mais d'autres ont été rejetés. Nous n'avons pas noté, de notre côté, de dégradation sur les MacBook Pro de cette génération que nous utilisons à la rédaction.

Dès lors, plusieurs options sont envisageables.