Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Comment rendre l'IA éthique ? Vous avez deux semaines de plus pour donner votre avis

La consultation publique sur les lignes directrices devant déboucher sur une intelligence artificielle éthique est prolongée de deux semaines. Le document finalisé est attendu en mars.

La consultation européenne sur les enjeux éthiques relatifs à l'intelligence artificielle vient d'être prolongée de deux semaines. Censée s'achever initialement le 18 janvier 2019, elle prendra fin en définitive le 1er février. C'est Mariya Gabriel, la commissaire européenne chargée de la politique numérique, qui a annoncé ce délai additionnel, dans un tweet publié le 14 janvier.

Depuis le 18 décembre, n'importe qui peut apporter sa contribution aux travaux réalisés par le groupe d’experts de haut niveau sur l’intelligence artificielle, qui a été installé le printemps dernier, en remplissant un formulaire dédié. Pour cela, les internautes sont invités à lire les 37 pages du brouillon contenant les lignes directrices devant déboucher sur un développement éthique de l'IA.

Document final en mars

Le groupe d'experts doit produire une version définitive de ses lignes directrices pour le mois de mars, date à laquelle elles seront remises à la Commission européenne. Deux mois plus tard, un autre document doit être communiqué à Bruxelles, qui concernera cette fois les enjeux de régulation de l'intelligence artificielle. Ce sera là encore au groupe d'experts de formuler des recommandations.

52 personnalités composent ce groupe d'experts : on trouve des représentants de grandes entreprises (comme Axa, BMW, Google, IBM, Orange,  etc.), des universitaires (d'Oxford, de la Sorbonne, etc.), des juristes, des consultants, des membres d'ONG, des experts (issus des rangs de l'INRIA ou du Conseil national du numérique) ou encore l'envoyée de l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne.

https://www.numerama.com/politique/449785-ethique-et-ia-les-experts-de-lunion-europeenne-affichent-leurs-ambitions.html