Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Que risque la personne filmée roulant à 85km/h en trottinette électrique sur l'autoroute ?

Un homme a été filmé en trottinette à plus de 80 km/h sur l'autoroute. Une pratique dangereuse et illégale.

C'est une vidéo qui a fait le tour du web le week-end du 12 janvier 2019 : un chauffeur de taxi a vu un homme avec une casquette sur l'autoroute A86 allant à plus de 80 km/h sur une trottinette. Est-ce possible, alors que la législation n'autorise pas ces engins à aller à plus de 25 km/h ? Oui, tout à fait. Le modèle utilisé existe et se nomme Dualtron Thunder. Il s'agit d'une trottinette électrique premium commercialisée autour de 3 600 € et capable de monter à une vitesse de pointe de 85 km/h, d'après le site de son revendeur parisien agréé Urban360.

https://twitter.com/zaherinho/status/1083823740591460359

Est-ce légal ? Non. Bien entendu. Au téléphone, Vincent Bourdeau, responsable de la boutique et véritable passionné des nouvelles mobilités nous le confirme : « Les trottinettes ne sont pas homologuées pour l'autoroute. Elles n'ont pas de carte grise, pas d'immatriculation. Pour qu'un scooter puisse emprunter de telles voies, il doit avoir plusieurs caractéristiques que n'ont pas les scooters entrée de gamme de villePour les trottinettes, aucun cadre ne précise ces réquisits, elles y sont donc interdites », avance-t-il. Même si la trottinette en question s'approche plus d'un deux roues motorisé, la personne qui la conduisait n'avait rien à faire sur l'A86.

La personne sur la trottinette ne s'expose pourtant pas, théoriquement, à une lourde sanction si l'on s'en tient au Code de la route. D'après lui circuler sur autoroute avec un véhicule non autorisé est puni d'une amende prévue pour « les contraventions de la deuxième classe ». C'est-à-dire, au maximum, 150 € d'amende (le tarif forfaitaire étant de 35 €). En revanche, il pourrait aussi être poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui -- 1 an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende.

Alors pourquoi peut-on acheter aujourd'hui en France un objet qui ne peut être utilisé que sur des voies privées à sa pleine puissance ? Pour monsieur Bourdeau, la réponse est simple : « C'est comme une Porsche qui peut aller à 300 km/h. Vous n'allez pas aller aussi vite en ville, mais vous pourriez. C'est à l'utilisateur de respecter le code de la route, qu'importe le véhicule qu'il choisit ». Pour lui, une trottinette comme la Dualtron Thunder est un achat de luxe, pensé pour se démarquer. C'est une trottinette bien finie, bien assemblée, équipée de moteurs et de batteries haut de gamme -- quelqu'un qui roule avec, même à 25 km/h, montre qu'il est un gourmet du déplacement debout. Ce n'est d'ailleurs pas la seule trottinette qui peut aller à des vitesses de pointe bien supérieures à celles autorisées -- Dualtron commercialise par exemple la Dualtron 3 qui monte à 65 km/h.

Si l'on n'est pas près de voir des trottinettes légalement sur l'autoroute, la question de la place de la trottinette électrique dans l'espace urbain est encore loin d'être résolue. Aujourd'hui, plutôt que d'être encadrées par une législation claire, les trottinettes électriques entrent comme elles peuvent dans les cases conçues pour les autres transports -- notamment le vélo électrique.

Pour rappel, conduire en filmant au smartphone est tout à la fois dangereux et interdit : la personne risque une contravention de 4e classe, jusqu'à 750 euros d'amende et 3 points de retirés sur le permis.