Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Pourquoi les femmes transportent-elles leur smartphone différemment des hommes ?

[Enquête Numerama] Nous avons interrogé plus d'un millier de lecteurs et lectrices de Numerama. Alors que plus de 80 % des hommes disent transporter leur smartphone dans la poche avant de leur pantalon, plus de la moitié des femmes n'utilisent... aucune poche. Et ce n'est pas par choix. La principale raison avancée : la mode féminine n'offre pas de poches assez grandes pour pouvoir y caler un téléphone.

Cela ne vous aura pas échappé : les smartphones sont de plus en plus grands. En moins de six ans, la taille des téléphones d'Apple est par exemple passée de 12 cm (iPhone 5S) à 15 cm (iPhone XS). Pour autant, tout le monde n'appréhende pas le volume de ces récents téléphones de la même manière.

Au détour d'une conversation au sein de Numerama au début du mois de janvier 2019, nous avons réalisé qu'un fossé traversait la rédaction. D'un côté, les hommes qui parviennent à caler tranquillement leur smartphone dans la poche de leur jean. De l'autre, les femmes, catégoriques : il serait impossible, tout simplement impossible, de transporter un smartphone dans la poche de leur pantalon. Comment expliquer un tel décalage dans les pratiques ?

https://www.youtube.com/watch?v=8Bv-NYxN2eY&feature=youtu.be

Transportez-vous votre smartphone dans la poche de votre pantalon ?

Pour tenter d'y voir plus clair, nous avons réalisé un sondage en ligne très simple afin de savoir si notre constat était partagé par lecteurs et lectrices de Numerama. À ce questionnaire intitulé « Transportez-vous votre smartphone dans la poche de votre pantalon ? », nous avons obtenu 1 155 réponses en une semaine.

Bien que l'audience de Numerama se diversifie à mesure qu'elle augmente, nous avons un cœur de lectorat qui reste très masculin : nous avons ainsi obtenu 79 % de réponses de personnes se définissant comme hommes. Mais cela nous a permis de dégager une tendance très intéressante. Voici ce que nous avons appris.

82 % des hommes interrogés mettent leur smartphone dans la poche avant de leur pantalon

À première vue, la majorité des personnes qui ont répondu disent mettre le plus souvent leur smartphone dans la poche avant de leur pantalon (68,8 %). Plutôt parlant.

Mais lorsque l'on sépare les résultats en fonction du genre, les données varient du tout au tout. Alors que chez les hommes, 82 % affirment privilégier la poche avant de leur pantalon pour transporter leur smartphone, ce pourcentage n'est que 12 % chez les femmes.

Pour vous donner une idée encore plus claire de ces résultats, nous avons montré, ci-dessous, uniquement la part de réponses « poche avant » pour les hommes (à gauche, en bleu) et pour les femmes (à droite, en bleu). On voit que le rapport est quasiment inversé.

Un tel décalage est évidemment surprenant. Bien que le nombre d'hommes interrogés soit largement supérieur au nombre de femmes, elles sont quand même plus de 200 à avoir participé à notre enquête. Seule une vingtaine assure privilégier la poche avant de leur pantalon. Alors, d'où vient une telle différence ?

La taille des poches, principale raison invoquée chez les femmes

Dans notre sondage « Transportez-vous votre smartphone dans la poche de votre pantalon ? », nous avions laissé la possibilité de répondre « non » de deux manières : « Non car mes poches ne sont pas assez grandes » et « Non, autres ». Voici la répartition des résultats parmi les personnes qui ont répondu « Non » chez les hommes.

Seuls 17,3 % des hommes ayant répondu « non » invoquent la raison de la taille des poches. Dans les commentaires, un internaute explique pouvoir utiliser la poche avant sauf « dans un jean slim où les poches sont trop petites et ça dépasse ». Pour les autres sondés, les explications qui sont revenues le plus fréquemment sont liées à la peur que des « ondes »  trop proches de leurs testicules aient un impact négatif sur leur fertilité, mais aussi les risques que le smartphone laisse des traces disgracieuses d'usure à l'avant de leur pantalon.

À l'inverse, plus de la moitié des femmes (60,9 %) qui ont répondu « non » ont invoqué la raison « car mes poches sont trop petites ». « À cause de l'industrie de la mode, il est déjà difficile pour les femmes de trouver des pantalons avec des poches assez larges pour y glisser les mains alors ne parlons pas d'un smartphone ! », ironise une sondée.

Dans les commentaires, les réponses à ce sujet fusent : « Je n'ai presque que des pantalons féminins, où les poches sont dérisoires ! Mais j'aime garder mon téléphone dans la poche avant quand je le peux », décrit une personne qui préfère ne pas se genrer. «Je mets mon smartphone dans ma poche uniquement depuis que je mets des pantalons du rayon homme. Les pantalons du rayon femme n'avaient pas de poches assez grandes », précise une autre.

La majorité des femmes interrogées ne transportent pas leur smartphone dans leur pantalon

Cette option est en fait celle qui a reçu le plus de réponses (37,9%), si l'on considère la totalité des réponses des femmes, très largement devant « oui, dans ma poche arrière » (25,7 %).

Plus largement, on observe en fait que la majorité des femmes interrogées disent ne pas transporter leur téléphone dans leur pantalon (62 %), tout court. À l'inverse, une écrasante majorité des hommes ont répondu positivement (88,7 %).

D'où vient une telle différence ?

La différence des réponses en fonction du genre, ou plutôt en fonction du rayon où les sondés et sondées disent s'habiller, est flagrante. Au-delà des témoignages et de notre sondage — qui n'a pour but que de donner une photographie large et comporte son lot de biais et d'approximations —, de plus en plus d'études montrent qu'il existe une discrimination flagrante entre les habits dits « pour hommes » et ceux « pour femmes », que pourtant rien ne justifie.

En août 2018, le site The Pudding a mesuré la taille des poches dans une vingtaine de magasins aux États-Unis. Le résultat est sans appel : les poches des pantalons pour hommes sont en moyenne 48 % plus longues que celles des femmes (et 6 % plus larges). On passe de 23 cm de haut (hommes) contre seulement 14 cm pour les femmes. Pour rappel, un iPhone XS dernière génération fait aujourd'hui 15 cm de haut.

« J'achète des jeans en friperie pour avoir des poches avec de la place, si je mets un jean que j'ai acheté en magasin, je ne peux pas le mettre [dans une poche] », constate une des internautes qui a répondu à notre enquête. La mode aurait-elle changé ?

En février 2017, une journaliste de BuzzFeed France avait elle aussi mesuré un certain nombre de poches dans des enseignes françaises. À la suite de la publication de son article, elle avait été victime d'une vague de cyberharcèlement particulièrement violente, provenant de nombreux internautes énervés qu'elle ose souligner ce problème. Il s'agirait d'un « non-problème » pour certains, qui estiment que les femmes n'auraient « pas besoin de poche » car elles disposeraient... d'un sac à main.

Comme le montre une enquête de Vox sur le sujet, les femmes et les hommes disposaient pourtant des mêmes poches, au 18e siècle. Les poches étaient des objets détachables et cachés sous les vêtements, pour éviter les vols. Puis une séparation a eu lieu. Les poches ont commencé à être cousues à l'intérieur des vêtements des hommes (plus pratique !), mais pas ceux des femmes, à cause de la mode des robes qui devenaient de plus en plus ajustées. Il était donc de plus en plus difficile d'y mettre des poches, car elles étaient jugées disgracieuses sur ces vêtements qui avaient pour but de coller le plus possible au corps des femmes et le rendre de facto plus visible dans l'espace public.

Malgré certains mouvements d'opposition dès la fin du 19e siècle, une grande partie de l'industrie de la mode a suivi. Les femmes se sont rabattues sur le « réticule », une sorte de poche extérieure (et donc plus susceptible d'être volée), ancêtre du sac à main. « Les hommes ont des poches pour ranger des choses, les femmes pour la décoration », assénait Christian Dior en 1954 comme une évidence naturelle, alors qu'il s'agit bien d'une construction culturelle.

Les personnes embêtées par ce problème pourraient-elles simplement se diriger vers le rayon « hommes » ? Au-delà du fait que cela revient à ignorer cette différence pourtant injustifiée, il existe un autre problème physique : la majorité des coupes dites « pour hommes » sont créées pour des hanches droites, et rendent donc l'habit beaucoup moins facile à porter pour des personnes aux morphologies différentes.

N'ayant pas beaucoup d'espoir que l'industrie du prêt-à-porter leur permette d'obtenir l'égalité souhaitée, certaines femmes ont décidé de prendre les choses en main. Une campagne de financement participatif a été lancée en décembre 2018 pour la création de pantalons pour femmes avec des grandes poches. Ses créatrices ont récolté... plus de 100 000 dollars en un mois d'existence. Preuve supplémentaire qu'il existe bien une demande, et un besoin.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=qOigkwGPThA

Au-delà de ces témoignages, graphiques et analyses, vous pouvez également interroger les personnes qui vous entourent et en discuter autour de vous. Comparer des pratiques que l'on considère « universelles » (comme, tout bêtement, comment vous transportez votre smartphone) permet parfois de réaliser qu'il existe des différences injustifiables qui pénalisent une partie de la population, et auquel il serait possible de remédier sans que personne n'en souffre.

Pour accompagner cette enquête, notre journaliste vidéo Louise Audry a tourné une vidéo récapitulative avec des témoignages des personnes de la rédaction. Elle est disponible dans cet article mais aussi sur les réseaux sociaux de Numerama !