Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Toujours plus : des hackers ont fait passer des messages de soutien à PewDiePie en piratant des Chromecast

Des hackers ont réussi à afficher des messages pro-PewDiePie sur des téléviseurs connectés, en passant par des Chromecast. Ils disent avoir aussi voulu sensibiliser à la cybersécurité.

S'il y a bien une communautés de fans que l'on peut qualifier d'engagée, c'est celle de PewDiePie. Pour soutenir le youtubeur, un groupe de personnes a cette fois hacké 5 000 télévisions connectées en passant par des Chromecast, la clé multimédia fabriquée par Google qui permet par exemple de projeter sur une télévision l'image que l'on voit sur un ordinateur. Selon eux, cela n'aurait toutefois pas été l'objectif premier de la manœuvre.

PewDiePie, toujours menacé à sa place de numéro un

Le hacking est détaillé dans un article publié sur Business Insider le jeudi 3 janvier. Ses auteurs ont réussi à faire en sorte d'afficher sur les téléviseurs ciblés une vidéo de promotion à PewDiePie.

Avec ses 79 millions et quelques d'abonnés, PewDiePie est le youtubeur le plus suivi de la plateforme au niveau mondial. Mais depuis quelques mois, le Suédois est talonné de (très) près par T-Series, une chaîne indienne sur laquelle on trouve notamment des extraits de films Bollywoodiens.

Entre les deux, la bataille fait rage, et des fans de PewDiePie (ou simplement des personnes qui estiment que le créateur qui s'est construit en indépendant mérite plus la première place) ont tout tenté pour soutenir leur favori. Certains ont ainsi loué des panneaux lumineux géants, d'autres ont hacké des imprimantes, pour diffuser des messages de soutien.

Une vidéo en boucle pendant 20 minutes

Selon Business Insider, l'incident des Chromecast et Google Home daterait de la fin du mois de novembre. Les hackers ont expliqué que le but premier de l'opération était de faire réaliser aux gens les failles de sécurité contenues dans les appareils qu'ils utilisent au quotidien. Ceci était mentionné dans la vidéo projetée sur les téléviseurs connectés (qui tournait automatiquement en boucle durant 20 minutes). Il y avait ensuite un message indiquant de s'abonner à la chaîne de PewDiePie, puis un lien renvoyant vers la vidéo devenue meme, Never Gonna Give You Up, de Rick Astley.

Les hackers ont revendiqué avoir manipulé 5 000 appareils au total.

Comme pour les autres fois, PewDiePie, qui s'est amusé de l'histoire sur Twitter, ne semble nullement pas impliqué dans ce hack, même s'il n'est pas possible de l'assurer. En revanche, l'un des internautes qui a revendiqué le hacking, nommé @j3ws3r sur Twitter, avait déjà été mis en lien avec le hacking d'imprimantes mentionné plus haut. Il a d'ailleurs une imprimante à côté de son pseudonyme. Sur Twitter, il s'ennuie du fait que la petite promotion faite à PewDiePie ait selon lui « invisibilisé » le véritable objectif de la campagne.

https://twitter.com/j3ws3r/status/1080866200656248837