Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Coupe du monde d'Overwatch : la Corée du Sud remporte sa troisième victoire en 3 éditions

La BlizzCon 2018 accueillait la phase finale de la coupe du monde d'Overwatch. C'est une nouvelle fois la Corée du Sud qui remporte la compétition, cette fois-ci sans perdre une seule carte.

La phase finale de la coupe du monde 2018 d'Overwatch se tenait à la BlizzCon, ce 4 novembre. Pour la troisième fois en trois éditions, les Coréens ont remporté le titre. Cette fois, c'était face à la Chine, battue sèchement 4 à 0. Si les vainqueurs ont dû montrer leur meilleur niveau en demi face à des Britanniques accrocheurs ainsi qu'en finale, ils n'ont pas concédé une seule carte de toute la Blizzcon.

La France rate sa compétition

Le 6 français était attendu, après avoir fini premier de leur groupe, à la maison, face à leur public. Avec plusieurs joueurs de l'Overwatch League américaine, ils espéraient au moins entrer dans le dernier carré, comme l'an dernier. Mais ils sont tombés dès les quarts de finale face aux Canadiens, sans parvenir à jouer à leur meilleur niveau. Deuxièmes l'an dernier, ils se sont hissés sur la troisième marche du podium.

https://twitter.com/poko/status/1058508955914199042

Suprématie Coréenne

En demi, les Britanniques avaient fait concéder 3 nuls à la Corée, et les avaient poussés à jouer les 5 parties. Les Chinois quant à eux ne sont parvenus à forcer la prolongation que sur la dernière partie.

La domination coréenne n'a rien d'étonnant : avec 42 joueurs aux États-Unis, ils représentent plus de 40 % des effectifs de l'Overwatch League, la ligue franchisée de Blizzard qui accueille les meilleurs joueurs du monde. D'ailleurs c'est le MVP de la ligue, Bang « JJoNaK » Sung-hyeon, qui a été désigné meilleur joueur du Mondial.