Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

DS 3 Crossback : le nouveau SUV se déclinera en 100 % électrique

Après la DS 7 Crossback, la marque française DS ajoute une entrée à sa gamme de SUV avec le DS 3 Crossback. Il sera, entre autres, 100 % électrique.

DS, branche haut de gamme de PSA, a envie de marquer les esprits. Et d'investir toujours plus le segment si prisé des SUV. Voici donc le DS 3 Crossback, petit frère du DS 7 Crossback. Au-delà des superlatifs qui s'amoncellent dans le communiqué de presse publié le 13 septembre 2018, on retiendra un argument : en 2019, il sera proposé en déclinaison 100 % électrique.

En plus de son positionnement résolument premium, le DS 3 Crossback épousera la mobilité du futur à la faveur d'une version E-Tense basée sur une nouvelle plateforme de développement. À l'intérieur, un moteur électrique d'une puissance équivalente à 136 chevaux permettra d'atteindre les 100 km/h en 8,7 secondes. La batterie de 50 kWh promet une autonomie de 300 kilomètres (cycle WLTP) et pourra être rechargée avec tous les dispositifs du moment (simples prises murales, ainsi que bornes domestiques ou publiques ultra-rapides jusqu'à 100 kW).

Confort version luxe

En tant que voiture de demain, le DS 3 Crossback se parera de toute une ribambelle de technologies, à commencer par le Drive Assist, inauguré sur son grand frère. Système de conduite semi-autonome, il « régule la vitesse par rapport au véhicule roulant devant et agit sur la direction. » En parallèle, le SUV aura l'immense honneur de lancer les phares Matrix LED Vision : ils promettent une optimisation des faisceaux lumineux au point que l'on pourra rouler constamment en plein phare sans aveugler personne. À voir en action.

Griffe DS oblige, l'habitacle se voudra aussi luxueux -- merci les surpiqures -- que moderne, entre l'affichage tête haute, les commandes sensitives, l'écran tactile de 10,3 pouces qui trône au centre du tableau de bord ou encore les nombreuses fonctionnalités connectées déjà vues ailleurs et devenues indispensables aujourd'hui.

Du côté du look, le DS 3 Crossback n'a pas peur d'affirmer ses lignes marquées et d'appuyer l'héritage de la maison, dans le sillage de la calandre emblématique baptisée DS Wings. Ainsi, le SUV multiplie les choix esthétiques forts : poignées de porte affleurantes (donc masquées), pavillon flottant personnalisable ou encore aileron de requin latéral visible sur les photos promotionnelles.

De profil, entre son nez ni trop long ni trop ramassé et l'arrière ultra court, le DS 3 Crossback ne passera pas inaperçu. On aime ou on n'aime pas. Il tracera son chemin jusqu'au Mondial de Paris (4-14 octobre) avant une commercialisation attendue pour le printemps prochain. Aucun prix n'a été annoncé.