Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Nokia pourrait sortir un téléphone avec cinq capteurs photo

La course au plus grand nombre de capteurs photos sur un smartphone est lancée entre les fabricants. Nokia pourrait bien décrocher la première place.

S’il développe vraiment ce smartphone, Nokia risque de se mettre à dos beaucoup de trypophobes – personnes ayant peur des trous. Des images, révélées en premier lieu le 6 septembre par le site chinois ITHome, montrent ainsi un téléphone avec non pas un, ni, deux, ni trois capteurs photos à l’arrière… mais cinq.

Ceux-ci sont disposés en cercle, aux côtés de ce qui semble être le flash et un outil de reconnaissance d’empreinte digitale.

Nokia Mobile, racheté par HMD Global en 2016, a longtemps eu du mal à rester dans la course aux smartphones face à ses concurrents. Sous Windows Phone, ses produits étaient largement en-deçà de ceux proposés sous Android ou iOS.

En juin, Florian Seiche, PDG de HMD Global, expliquait à Numerama vouloir donner un nouveau souffle à la marque. Il disait alors miser sur des appareils au bon prix, et durables. Le renouveau de la marque avec Android One est précisément en train de payer.

La course au nombre de capteurs photos

Il y a des raisons de penser que le smartphone aux cinq capteurs est réellement un projet en cours. En janvier, un plan d’appareil montrait en effet un schéma similaire, avec plusieurs appareils photo formant un cercle sur l’envers du téléphone.

Zeiss, une entreprise spécialisée dans l’optique et qui a noué un partenariat avec Nokia, a déposé un brevet en septembre 2015 qui y ressemble également.

Ces derniers mois, d’autres fabricants ont multiplié le nombre de capteurs, à l’image de Huawei, dont le modèle P20 Pro possède trois capteurs. Cela dit, la multiplication des capteurs n'est malheureusement pas vectrice de l'amélioration radicale de la photographie mobile.