Kensington lance un accessoire très spécial pour la Surface Pro. Grâce à lui, l'appareil hybride de Microsoft devient un Surface Studio.

Avec sa gamme Surface, Microsoft veut toucher un maximum de monde. De fait, elle se compose de multiples produits répondant à divers besoins et adaptés à différentes bourses. Tout en haut, on retrouve le Surface Studio, un PC de bureau très puissant qui démarre à 3 549 euros. Une solution chère mais qui a désormais une alternative, grâce à Kensington.

L’accessoiriste commercialise un dock très spécial : facturé 299,99 dollars et baptisé SD7000 Dual 4K Surface Pro Docking Station, il transforme une Surface Pro — PC hybride de Microsoft démarrant à 949 euros — en un Surface Studio mini.

Un antivol en option

A priori beaucoup mieux que le dock officiel vendu par Microsoft au prix de 229,99 euros, le SD7000 Dual 4K Surface Pro Docking Station ne manque de rien : une compatibilité avec la technologie Smart Connect pour recharger la tablette, des ports USB (quatre normaux et un USB-C), un port Jack ou encore une interface Ethernet. On peut même y brancher jusqu’à deux écrans externes 4K pour faire de sa Surface Pro un véritable outil professionnel (via DisplayPort et/ou HDMI) — si la configuration le permet.

Grâce à sa conception très spéciale, il est possible de placer sa Surface Pro en mode bureau (en lévitation) ou en mode studio (à plat) — un gros plus pour les férus de retouche. Comme sur le produit de Microsoft, le Surface Pen peut s’aimanter sur le dock.

Kensington a même pensé à une option « antivol » à 29,99 dollars. En bref, SD7000 Dual 4K Surface Pro Docking Station se donne les arguments pour devenir le dock ultime. Et pour pas beaucoup plus cher que l’officiel moins généreux (exemple : pas d’USB-C).

Kensington SD7000 Dual 4K Surface Pro Docking Station

Partager sur les réseaux sociaux