Dans le sillage de Tesla, BMW a officialisé un partenariat qui l'autorisera à produire sa Mini en Chine.

Le groupe BMW nous promet une déclinaison électrique de la Mini depuis déjà un bon moment. Et il faudra attendre jusqu’en 2019 pour voir les différents prototypes se matérialiser en version commerciale. Toutefois, le constructeur automobile vient de faire un pas de géant en annonçant un partenariat avec une entreprise chinoise en vue de produire des voitures au sein du pays asiatique.

Une information qui rappelle que Tesla vient tout juste d’officialiser ce 10 juillet 2018 l’installation de l’usine Gigafactory 3 en Chine, à ceci près que BMW a signé une joint-venture en compagnie de Great Wall Motor. Les Mini en question seront assemblées dans la Province de Jiangsu.

MINI Electric Concept. BMW

La Mini sous drapeau chinois

BMW n’a rien précisé sur la capacité de production, ni sur le calendrier précis de ce deal, qui rapproche un peu plus la Chine et l’Allemagne selon les dires d’Harald Krüger, président du conseil d’administration chez BMW. « Ce partenariat stratégique est gagnant-gagnant pour le groupe BMW et Great Wall Motor, nous permettant d’apporter notre contribution à la stratégie de la Chine consistant à accroître le nombre de véhicules propres et à réduire les émissions de gaz polluant », ajoute-t-il, cité par Electrek le 10 juillet 2018.

Il permettra surtout d’économiser de l’argent et de faire du volume sur un marché énorme avec une voiture qui épouse parfaitement la motorisation électrique au regard de la catégorie auquel elle appartient (les citadines). Bien sûr, BMW devrait aussi produire des Mini électriques dans son usine historique située à Oxford — surtout s’il entend en commercialiser l’année prochaine.

En parallèle, BMW a confirmé que le SAV iX3 100 % électrique sera également produit en Chine pour être exporté dans les autres pays.

Partager sur les réseaux sociaux