WhatsApp propose une nouvelle fonction qui permet à l'utilisateur de mieux savoir la provenance des messages qu'il reçoit, en affichant une étiquette quand un transfert d'un contenu a eu lieu

WhatsApp a beau être une application de messagerie instantanée liée à Facebook, un réseau social bien connu du grand public et dont la réputation est souvent écornée par des polémiques et des scandales concernant les données personnelles la qualité du service rendu est reconnue par de nombreux experts en cryptographie. Y compris en ce qui concerne la protection de la vie privée.

Ainsi, lors de l’épisode de la prétendue porte dérobée dans le logiciel, des spécialistes reconnus de cette discipline était montés au créneau début 2017 pour démêler le vrai du faux. Ils avaient ainsi fait remarquer que WhatsApp propose un niveau de sécurité bien plus élevé qu’un simple SMS ou Facebook Messenger. En outre, pour un usager lambda, l’outil lui permet d’échapper à la surveillance de masse.

Contrôler la provenance d’un message

Cela dit, pour une plateforme qui compte plus d’un milliard de membres, et qui a de ce fait une responsabilité spéciale dans la fourniture d’un service sûr et fiable, il y a des fonctions pourtant utiles à la sécurité des internautes qui sont parfois déployées tardivement. C’est le cas par exemple des étiquettes qui servent à indiquer lorsqu’un contenu, quel qu’il soit, a été transféré.

Cette fonction est disponible depuis le 9 juillet, à condition d’avoir mis à jour l’application sur son mobile. Elle permet, explique WhatsApp, de «  savoir si vos amis ou contacts ont écrit le message qu’ils vous envoient, ou si celui-ci a été initialement envoyé par quelqu’un d’autre ». Pour le site, cela rend «  les discussions individuelles et de groupe plus faciles à suivre ».

C’est aussi une façon de contrôler la provenance du message, même s’il reste possible de le dupliquer avant de le renvoyer, pour donner l’impression qu’il émane de vous et pas d’un tiers. « Nous vous encourageons à traiter avec précaution les messages transférés avant de les transférer à votre tour », explique WhatsApp, en pointant en particulier le cas du spam, que cette fonction peut aider à restreindre.

Partager sur les réseaux sociaux