Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le chinois Byton s'incruste à la table des voitures autonomes avec le K-Byte Concept

Après un SUV électrique en début d'année, Byton affirme ses ambitions avec un concept de voiture autonome.

Au cours du CES 2018, Byton avait voulu marquer les esprits avec un SUV 100 % électrique décrit comme le plus avancé jamais conçu et notamment équipé d'Alexa. La start-up chinoise soutenue par Tencent ne manque visiblement pas d'idées. À peine a-t-elle levé 500 millions de dollars qu'elle dévoile un nouveau prototype.

Baptisé K-Byte, et lui-aussi électrique, il a surtout la particularité d'affirmer les ambitions de Byton en matière de conduite autonome. Une commercialisation pour 2021 est même évoquée.

Enième start-up ambitieuse

Le site officiel du K-Byte Concept montre surtout pour l'instant une belle opération de communication. Byton rêve donc de la conduite autonome de niveau 4 d'ici trois ans alors que le segment encore très balbutiant souffre des faits divers tuant parfois des gens. Associé à Aurora, une autre start-up spécialisé dans le développement des technologies autonomes, le constructeur chinois présente un véhicule au look raffiné -- quoi qu'un peu m'as-tu vu --, se distinguant par son intégration bien pensée des différents capteurs LIDAR permettant de scanner l'environnement. Astucieusement, ils se rétractent : pour sûr, c'est plus joli que les prototypes bardés de dispositifs un peu partout.

Au-delà de ses promesses de conduite autonome, qui s'apparentent pour le moment à du fantasme, le K-Byte concept aura énormément d'éléments en commun avec le M-Byte, le fameux SUV dont il partagera l'architecture. On retrouve par exemple cette immense écran situé à l'avant et toutes les technologies liées à la connectivité (reconnaissance faciale, plusieurs profils pour les conducteurs, contrôles tactiles, motion tracking...) et au divertissement.

« C’est le produit le plus avancé quand on parle d’intelligence. C’est une voiture premium, d’une grande qualité et avec un excellent design. À l’intérieur, il y a beaucoup d’espace. Vous voyez cet immense écran. Vous voyez cette connexion à haute vitesse. Elle est plus avancée que les autres produits. Et c’est un produit global. Il sera donc homologué en Europe, aux États-Unis, en Chine », explique Carsten Breitfeld, co-fondateur et CEO de Byton, dans les colonnes de The Verge. De toute évidence, l'envie est là, mais le marché automobile est loin d'être le plus simple à bousculer. Demandez à Tesla.