Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Auriez-vous supprimé ces publications sur Facebook ?

On se rend souvent compte des décisions de modération après qu'elles aient eu lieu. Comment fonctionnent les règles de Facebook ? En tant que modérateur ou modératrice auriez-vous pris les mêmes décisions que les employés de Facebook ?

Le 15 mai 2018, Facebook a lancé une communication massive en Europe, tenant des forums dans les grandes capitales du continent pour s'ouvrir sur sa politique de modération. L'événement entre dans une stratégie du réseau social américain qui cherche à apporter plus de transparence à ses différents pôles. Que cette soudaine volonté d'ouverture soit liée à l'affaire Cambridge Analytica, au RGPD, ou à une prise de conscience à la suite des événements de 2016 autour des fake news, nul ne peut l'affirmer avec certitude. Quoi qu'il en soit, aujourd'hui, Facebook s'est engagé dans cette voie et il sera difficile de faire moins à l'avenir que ce qui est proposé maintenant.

Avec la presse et des invités, étudiants et professionnels, Facebook s'est donc prêté à l'exercice de la transparence sur ses activités de modération. Elles sont aujourd'hui une part très importante du réseau social qui doit composer avec 2 milliards d'utilisateurs, autant de lois qu'il y a de pays et de sensibilités qu'il y a d'opinion. La publication en début d'année 2018 des règles de la communauté était une première étape vers cette nécessaire transparence : on peut ne pas être d'accord avec certaines règles, mais on sait au moins, aujourd'hui, ce sur quoi Facebook se base quand il décide de supprimer, ou non, un contenu.

De l'automatique, de l'humain... et bientôt de l'IA

Sur le réseau social, la modération est opérée à plusieurs niveaux.

Lors d'un atelier donné à la suite de ces conférences, Facebook a invité le public à débattre du bien-fondé, ou non, d'une suppression de contenu sur le réseau social. L'idée était de montrer, avec plus ou moins de succès, que le métier de modérateur n'est pas simple et qu'il ne faut pas toujours crier à la censure quand il y a méprise.

Pour vous faire participer à ce débat, nous avons fait un petit quiz avec des exemples que nous avons pu voir. La question générale est simple : comment auriez-vous modéré ces publications si vous étiez Facebook ?

Dans la peau d'un modérateur