Versa, la nouvelle montre connectée de Fitbit, intègrera la possibilité de suivre son cycle menstruel. Les personnes réglées pourront y enregistrer leurs données, également consultables dans une application mobile.

La « MenstruTech » s’apprête à accueillir un nouveau gadget. Fitbit, l’entreprise leader du marché des bracelets connectés, a annoncé ce 13 mars 2018 un nouveau modèle de montre. Baptisé Versa, l’objet est présenté par la société comme une montre « stylée, légère et étanche » intégrant un nouveau tableau de bord pour suivre ses données de santé.

Outre son autonomie de 4 jours et de nouvelles fonctionnalités comme la lecture de SMS directement sur le poignet, la Versa se distingue surtout par l’un de ses usages, jusqu’alors surtout proposé par une poignée d’applications mobiles. En effet, la montre de Fitbit va intégrer le suivi des règles, aussi appelées menstruations, à ses fonctionnalités.

Une montre destinée aux personnes réglées

L’entreprise avance ainsi que sa montre servira à ses utilisatrices et utilisateurs — pour rappel, les personnes menstruées ne s’identifient pas nécessairement toutes au genre féminin — à mieux « comprendre les liens entre leur cycle menstruel et leur santé en général ».

Lors d’une étude menée par ses soins, Fitbit a constaté que 80 % des femmes interrogées ne connaissaient pas le nombre de phases composant le cycle menstruel. 70 % n’étaient pas non plus en mesure d’identifier correctement la durée moyenne d’un cycle.

Fitbit

Le suivi des menstruations sera disponible à la fois sur les montres Fitbit Versa et Fitbit Ionic, ainsi que sur l’application Fitbit, à partir de mai 2018. À l’instar des services déjà existants — comme Clue, Flo ou encore Glow –, Fitbit permettra aux porteuses et porteurs de sa montre d’enregistrer les données de leur cycle menstruel, y compris les symptômes ressentis (par exemple, les maux de tête ou les crampes).

La Fitbit Versa doit également fournir à des « prédictions de cycles dynamiques » permettant d’identifier les phases du cycle et d’anticiper la date du début des prochaines règles. Un algorithme servira à établir cette prédiction au fur et à mesure de l’enregistrement des données.

Fitbit

Sur l’application Fitbit, l’entreprise proposera en parallèle des contenus éducatifs pour en savoir plus sur les menstruations, l’ovulation, la fécondité et briser les tabous bien souvent associés à l’appareil génital féminin.

Étudier « les nuances du cycle menstruel »

Fitbit annonce également que les données collectées par sa Versa pourront, à plus long terme, constituer une ressource utile pour la gynécologie. « Les nuances du cycle menstruel n’ont pas été aussi bien étudiées chez la population que d’autres domaines dans le système de santé », fait remarquer Katharine White, professeure adjointe d’obstétrique et de gynécologie à l’École de médecine de l’Université de Boston, et conseillère Fitbit.

La Fitbit Versa est dès à présent disponible en précommande, à partir de 199,95 € pour les versions en noir, pêche et gris. Pour les éditions spéciales charbon et lavande, le prix atteint 229,95 €.

 

Partager sur les réseaux sociaux