En plus de sa Mission E taillée pour rivaliser avec la Tesla Model S, Porsche présente une déclinaison SUV elle-aussi 100 % électrique.

Porsche a mis sa Mission E sur toutes les lèvres ces dernières semaines. Alors que la toute première voiture 100 % électrique de son histoire sera commercialisée l’année prochaine, le prestigieux constructeur allemand entend peut-être décliner le concept initial.

Et c’est à l’occasion du salon automobile de Genève que nous avons fait la connaissance du Mission E Cross Turismo, une version SUV compacte, multi-usage et sportive, mais toujours 100 % électrique. Sportif, ce SUV l’est assurément avec le 0-100 km/h avalé en 3,5 secondes (comme la Mission E classique) et la promesse de performances stables même en cas de conduite agressive (c’est devenu le leitmotiv de la communication pour contrer Tesla).

Le SUV électrique made in Porsche

Bien que le Mission E Cross Turismo soit l’un des visages de l’entrée dans une nouvelle ère, il conserve l’ADN de Porsche en matière de design. Pour preuve, le géant allemand n’a pas peur d’évoquer une affiliation avec l’icône 911. Au regard de la catégorie à laquelle il prétend appartenir, cela donne lieu à une silhouette assez marquée. Le capot est long, le museau assez fin, la calandre — puisque moins essentielle — réduite à son maximum, les entrées suffisamment appuyées, mais pas trop, les bas de caisse proéminents. Ce faisant, ce SUV d’un nouveau genre n’a rien d’agressif malgré sa puissance de 600 chevaux. Pour le moment, il ne s’affirmera pas non plus en faisant du bruit, mais Porsche promet un son typique.

Autrement, ce Cross Turismo revendique une architecture 800 Volts, ce qui préfigure une charge ultra rapide : 400 kilomètres récupérés en quinze petites minutes (selon le cycle NEDC). On ajoutera aussi la compatibilité avec le rechargement sans-fil.

De son côté, l’habitacle se veut comme une réinterprétation des éléments classiques Porsche à l’heure du numérique. On peut donc profiter de plusieurs écrans, de contrôles tactiles et d’une expérience utilisateur insistant sur les informations essentielles pour le conducteur. Il y a même l’intégration d’une technologie eye-tracking pour que la voiture sache où est portée l’attention et adapte l’interface en fonction. Le passager avant n’est pas en reste avec son propre écran tactile pouvant gérer divers paramètres (température, divertissement, contacts, etc.).

 

 

Partager sur les réseaux sociaux