L'association de dons alimentaires Jette Pas Partage a lancé une plateforme pour faciliter les échanges de nourriture entre particuliers, professionnels et associations.

Chaque année, 10 millions de tonnes de produits alimentaires sont perdus et gaspillés en France. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) détaillait ce chiffre dans uné étude sortie en mai 2016 : cela correspond à 15,3 millions de tonnes équivalent CO2, soit 3 % de l’ensemble des émissions de carbone nationales. Si l’on prend en compte l’ensemble de la filière (production, transformation, distribution et consommation), le gaspillage représente 155 kg et 240 euros par Français et par an. Et c’est lors de la consommation qu’il y a le plus haut taux de gaspillage (34 %), juste devant la phase de production (33 %).

Particuliers, entreprises et associations

C’est avec ces chiffres en tête que l’association Jette Pas Partage a lancé mi-février 2018 une plateforme de collecte et de don de produits alimentaires, mais aussi de produits d’hygiène, sous forme de site web — une application est « à venir ». Destinée aux particuliers, aux entreprises et aux association, Jette Pas Partage entend mettre en relation des personnes ou entreprises qui ont des produits dont la date de péremption approche, et qu’ils ne pourront pas consommer dans les bons délais. Les produits dont la date de péremption a été dépassée sont, par contre, interdits.

fruits-legumes-alimentation-epicerie-boutique
CC Brooke Cagle

Les créateurs de la plateforme assurent garantir la qualité des produits, notamment grâce à « des outils de vérification de conservation professionnels et un guide des dons ». Le don peut être effectué par un particulier ou par une entreprise, à destination d’un particulier ou d’une association. Jette Pas Partage a d’ailleurs établi des contrats avec quelques associations, pour l’instant le Secours populaire français et les Petits frères des pauvres. Celles-ci peuvent faire appel, pour récupérer les dons, à un livreur bénévole membre du réseau Jette Pas Partage.

N’importe quel utilisateur du site peut devenir bénévole, comme l’explique la page dédiée du site : « quand un don à destination d’une association sera mis en ligne sur votre zone de collecte, vous recevrez un mail avec l’adresse de prise en charge et l’association identifiée. Vous pourrez vous positionner pour le récupérer. Le suivi est assuré avec notre site. Les dons sur lesquels vous pourrez intervenir renvoient à un poids limité. » Jette Pas Partage affirme par ailleurs que les bénévoles sont « sensibilisés » aux outils de conservation des produits collectés, et notamment à la chaîne du froid.

Donner, collecter, livrer

Pour utiliser la plateforme, il faut s’inscrire sur le site, en donnant a minima son nom et son adresse e-mail. On a ensuite trois possibilités : faire un don, effectuer une recherche pour trouver un produit à collecter qui nous intéresse, et s’inscrire pour devenir bénévole. Cette dernière action requiert de transmettre une photocopie d’une pièce d’identité à l’association, puis de délimiter la zone et la ou les associations pour lesquelles ont souhaite réaliser des livraisons.

L’annonce pour un don nécessite de remplir un formulaire : le donneur a le choix entre les catégories Fruits et légumes, Produits frais, Produits secs, Produits congelés, Boissons, Autres aliments et Hygiène. Il faut ensuite renseigner le nombre de colis, le poids de l’ensemble, des créneaux horaires pour le récupérer, et ajouter une photo.

Le site ne recensait, le 22 février 2018, que 40 utilisateurs — dont Numerama pour les besoins de l’article — et 70 dons effectués, et les dons ne sont possibles qu’auprès de deux associations. Il faudra donc attendre encore un peu pour se rendre compte de l’efficacité d’une telle plateforme.

Notons toutefois que Jette Pas Partage s’inscrit dans un mouvement plus général de lutte, à plus ou moins grande échelle, contre le gaspillage alimentaire… Et le gaspillage en général. Des applications mobiles permettent ainsi de savoir où trouver des invendus à prix bas, ou de gérer sa consommation pour éviter le gâchis. Les sites Donnons.org ou Recupe.net permettent de donner des objets dont on n’a plus l’utilité.

Partager sur les réseaux sociaux