Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Une distribution Linux fonctionnelle a été installée sur Nintendo Switch

Linux sur Nintendo Switch ? Linux sur Nintendo Switch.

Comme chacun sait, les jeux vidéo, c'est pour les enfants. Les adultes, eux, achètent des consoles pour les enfants et passent des mois à essayer d'installer une distribution Linux dessus. Car rien ne dit mieux « 2018, l'année de Linux », qu'une distribution qui tourne sur Switch.

L'exploit revient au collectif fail0verflow qui avait fait monter la sauce en publiant un peu plus tôt une image fixe d'une Switch qui faisait tourner une distribution Linux. Aujourd'hui, le collectif a décidé d'en dévoiler un tout petit peu plus et a montré une vidéo en action de la Switch modifiée. On voit que le matériel fonctionne et que la distribution Linux se marie plutôt bien avec la console, qui lui laisse utiliser ses fonctionnalités tactiles.

https://twitter.com/fail0verflow/status/964954316892119040

Pourquoi est-ce un exploit ? Eh bien parce que les consoles modernes sont massivement sécurisées par les constructeurs, qui craignent, bien plus qu'un portage Linux, que des communautés aguerries trouvent une faille dans le firmware de leur bête qui permettrait de jouer à des jeux piratés. Aujourd'hui, une console va systématiquement vérifier l'authenticité des jeux et bloquer la plupart des tentatives de piratages.

Le collectif fail0verflow a donc déjoué ces protections pour installer Linux, en exploitant un bug logiciel. Rien n'a encore été communiqué sur la méthode, mais les bidouilleurs estiment que la vulnérabilité de la console ne pourrait être réparée par Nintendo en une mise à jour sur le matériel actuel. Affaire à suivre.