Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

En 2018, Google entend bien rattraper Amazon sur les assistants et enceintes connectées

Google, en retard sur le marché des enceintes connectées ? Tut tut tut : le CES 2018 marque le début de l'offensive.

Le CES de 2017 semble loin et pourtant, il marquait un événement fondateur pour Amazon : le lancement massif de son assistant Alexa chez à peu près tous les constructeurs possibles et imaginables. L'an passé, on ne pouvait pas trouver un seul produit dans les allées du salon américain qui n'ait pas sa variante Alexa, du plus utile au plus gadget. Cette année, Google entend bien prouver, lui aussi, que son Google Assistant peut s'intégrer à toutes les plateformes. Et le géant de Mountain View commence naturellement avec les enceintes connectées, sous toutes leurs formes.

Aujourd'hui, dans les allées du CES, il sera possible de croiser du matériel estampillé Google Assistant chez Altec Lansing, Anker Innovations, Bang & Olufsen, Braven, iHome, JBL, Jensen, LG, Lenovo, Klipsch, Knit Audio, Memorex, RIVA Audio, SōLIS, et Sony (nous avons déjà vu l'enceinte Sony Google Assistant qui ressemble furieusement à un HomePod). Cela fait une belle brochette de partenaires qui proposeront chacun leur interprétation de l'application de Google qui, pour rappel, permet d'effectuer des recherches à la voix ou de déclencher des applications conçues spécialement pour cette plateforme.

https://www.youtube.com/watch?v=ARA0AxrnHdM

En plus de ces enceintes, quatre constructeurs -- Lenovo, LG, JBL et Sony -- vont proposer quelque chose de nouveau : une alternative à l'Echo Show. Pour résumer rapidement le concept, il s'agit d'une enceinte avec un écran capable d'embarquer Google Assistant et de vous montrer, visuellement, les résultats. Techniquement, ce n'est pas une version complète d'Android, vous ne pourrez pas télécharger d'application par exemple, mais plus un écran capable d'apporter de la précision à la recherche vocale. Une recette pourra apparaître à l'écran, tout comme la météo... ou une vidéo lancée sur YouTube.

Évidemment, Google ne manquera pas de lance de petites piques à son concurrent avec lequel il se bat sur la disponibilité des services -- notamment YouTube, indisponible sur Echo Show pour des querelles commerciales entre les deux géants.

Même si les Français ne sont toujours pas massivement convaincus par ce nouveau format et ces nouvelles interfaces, 2018 sera à n'en pas douter une année charnière pour les assistants « intelligents ».