Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Amazon veut mieux cerner les lecteurs avec Goodreads

C'était prévisible. L'an dernier, Amazon a acheté Goodreads, un site communautaire dédié à la littérature. À l'annonce de cette nouvelle, l'intérêt pour le géant du e-commerce est apparu immédiatement : principalement spécialisé dans la vente de livres, Amazon avait des raisons évidentes de récupérer les activités de l'une des plateformes les plus actives dans le domaine des belles-lettres.

Cette intégration est désormais en cours. Comme l'annonce Goodreads, les achats opérés via Amazon peuvent désormais être synchronisés avec le compte de l'usager sur le réseau social afin d'enrichir sa collection. Dans un premier temps, seuls les usagers situés en Amérique du Nord et en Australie pourront effectuer cette synchronisation. Mais d'autres régions vont certainement suivre.

L'arrivée de cette fonctionnalité n'est pas tout à fait innocente. Si elle a son intérêt pour le lecteur, en lui proposant des ouvrages en rapport avec son univers littéraire, elle est aussi un bon moyen pour Amazon et Goodreads de mieux le connaître et de provoquer plus facilement l'acte d'achat. Car les membres de Goodreads sont autant de clients potentiels pour Amazon.

Et puisqu'il est aussi possible d'ajouter manuellement de nouveaux livres à sa collection, Goodreads peut profiler assez finement les centres d'intérêt de ses usagers.