Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Toujours plus contestée, la RIAA persiste sa lutte

Terry McBride, le directeur du label canadien Nettwerk parti en chasse contre la RIAA, commence à convaincre ses confrères de l'industrie alors que la RIAA annonce encore et toujours de nouvelles plaintes.

"Porter plainte contre des amateurs de musique n'est pas la solution, c'est le problème", s'était énervé Terry McBribe, président de Nettwerk Music Group et manager entre autres de Sarah Mclachlan, Avril Lavigne et les Barenaked Ladies. L'homme était sur les antennes radio le week-end dernier et a déclaré que plusieurs responsables de l'industrie "lui avaient tendu la main" pour soutenir la rebellion contre les actions de l'association américaine de l'industrie du disque (RIAA). McBride, qui a décidé de payer l'intégralité des frais de justice de l'un des accusés (peine comprise le cas échéant), veut "faire honte" à la RIAA avec ce précédent qui mettrait fin aux vagues de poursuites lancées par le cartel des majors.

Selon Digital Music News qui rapporte les faits, le producteur Bob Ezrin a déjà accordé son soutien. Ezrin a produit entre autres des albums pour Alice Cooper, Lou Reed, les Pink Floyd, Peter Gabriel, Kiss, et The Darkness. "D'autres cadres de l'industrie voudront probablement rester dans l'ombre dans leur soutien, spécialement ceux qui travaillent au sein des majors du disque", commente DMN.

Mais comme tous les mois, la RIAA a annoncé hier une nouvelle vague de plaintes contre des internautes américains. 750 individus étaient visés cette fois-ci par une action contre X, tandis que 122 plaintes nominatives ont été déposées sur le bureau des juges plus tôt dans le mois. "Poursuivre le vol de chansons fait intégralement partie de [notre mission] d'aider à protéger la capacité des maisons de disques à investir dans les nouveaux groupes de demain et à équilibrer le terrain de jeu pour les services en ligne légaux", a commenté Cary Sherman, le président de la RIAA.