Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Hyperloop installe son centre de recherche européen sur le transport du futur à Toulouse

La société Hyperloop Transportation Technologies organisait ce matin une conférence de presse à Toulouse à laquelle nous étions conviés. Elle y a présenté son nouveau centre de recherche européen dédié à sa technologie de transport très rapide à mi-chemin entre le train et l'avion.

Avec les drones et les voitures autonomes, le projet Hyperloop fait partie de ces nouvelles technologies tendance qui veulent inventer le transport de demain. Né d'une idée d'Elon Musk, Hyperloop se veut à mi-chemin entre le train et l'avion, un moyen de transport très rapide par suspension magnétique dans un tube à basse pression.

Plusieurs sociétés tentent actuellement d'implémenter cette nouvelle idée et on a déjà vu quelques projets naître aux États-Unis, en Russie ou en Slovaquie. Parmi elles, on retrouve la start-up Hyperloop Transportation Technologies (ou Hyperloop TT), située en Californie et prête à s'étendre dans le monde.

Un Hyperloop Innovation Hub pour Toulouse

La société était ce matin à Toulouse pour annoncer un partenariat avec la préfecture, la métropole et la région en vue de créer un grand centre de recherche et développement à Francazal, en périphérie de la ville rose. L'aérodrome permettra à Hyperloop TT de faire construire une piste d'essai d'environ 1 km.

L'entreprise recrutera une cinquantaine d'ingénieurs et de chercheurs pour développer les technologies en commun avec l'aéronautique, la spécialité de la région, comme le fuselage des cabines.

En plus de ces 50 emplois, Hyperloop TT fera appel aux sous-traitants de la région ainsi qu'à d'autres collaborateurs qui seront rémunérés sous forme d'actions de l'entreprise. La firme veut également développer un incubateur pour être sûre de repérer les starts-up qui travailleront  dans le secteur.

Un prototype à l'échelle réelle pour cet été

Durant la conférence de presse, Hyperloop TT et les représentants de la région, de la préfecture et de la métropole sont resté très discrets sur le calendrier de l'entreprise.

Le souhait à très long terme pour la région Occitanie serait de relier Toulouse et Montpellier en 20 minutes, au lieu de 2h30 actuellement en voiture, mais la présidente de la région, Carole Delga, a confié que cela sera probablement un projet pour ses successeurs.

Hyperloop Transportation Technologies prévoit d'ores et déjà de nouvelles annonces dans les prochains mois et Bibop Gresta, le cofondateur de l'entreprise, nous a indiqué qu'il fallait s'attendre à l'annonce d'un test grandeur nature du produit dès cet été.

La commercialisation est encore loin, mais ce sera la première fois qu'un projet d'Hyperloop proposera un test à l’échelle d'un prototype complet et fonctionnel.

https://www.youtube.com/watch?v=NK2b04dnkhk