Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Votre box Internet sera bientôt prête à mieux tester votre débit

En juillet 2022, la majorité des box Internet en France intégrera un petit module, destiné à mesurer plus précisément le débit et la qualité des accès à Internet.

Entamé depuis quelques années, l'ambitieux projet sur la « carte d’identité de l’accès » pour chaque connexion Internet en France va enfin se matérialiser pour les internautes. Les travaux, entamés par le régulateur des télécoms, sont désormais à un stade suffisamment avancé pour démarrer la phase de déploiement au niveau des modems.

Les box d'Orange, SFR, Bouygues et Free sont principalement concernées

À l'occasion de la remise, le 30 juin 2022, du rapport annuel sur l'état d'Internet en France, l'autorité régulatrice des télécommunications fait savoir que la disponibilité du petit module à intégrer dans les box des fournisseurs d'accès à Internet surviendra au cours du mois de juillet. Sont principalement concernés Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free.

En l'espèce, le module dont on parle est une interface de programmation (API) dont la mission est de « mieux caractériser l’environnement de la mesure ». Objectif : avoir une mesure beaucoup plus fine pour évaluer la qualité de l'accès à Internet, en ouvrant en somme les box Internet, et, donc permettre des mesures beaucoup plus fiables du débit Internet.

Caractiver environnement internaute
Au-delà des mesures du débit, l'API doit servir à caractériser l'environnement de l'internaute. // Source : Arcep

L'API est obligatoire pour les opérateurs ayant au moins un million de clients et s'impose aux box commercialisées après le 1er juillet 2008 et ayant été fabriquées à plus de 30 000 exemplaires. En outre, elle cible les box du haut et du très haut débit, c'est-à-dire reposant sur les technologies xDSL, câble, fibre optique et 5G en accès fixe.

Dans le cas des opérateurs de plus petite envergure, c'est à leur bon vouloir. Mais le gendarme des télécoms « encourage » les FAI alternatifs à implémenter aussi l'API dans leur box pour fournir une photographie la plus exacte possible de l'accès à Internet en France.

L'accès à l'API est soumis à l'acceptation d'un code de bonne conduite, qu'ont signé sept services pour le fixe et neuf pour le mobile. On retrouve entre autres 5GMark, nPerf et Speedtest. Concernant d'autres plateformes qui ne sont pas signataires, il leur sera possible d'évaluer les débits comme avant, mais sans avoir la possibilité de solliciter les données accessibles avec l'API.

Le régulateur des télécoms a partagé la liste des box concernées :

Bouygues Telecom

Free

Orange

SFR