Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les Russes ne peuvent plus télécharger Windows 11 et 10

Le téléchargement de Windows 10 et 11 depuis les serveurs de Microsoft est entravé pour les internautes russes. L'entreprise américaine n'a pas expliqué pourquoi.

C'est une situation qui semble s'inscrire dans le prolongement des sanctions prises en Occident pour tenter de faire reculer la Russie dans sa guerre en Ukraine -- sans succès pour le moment. Depuis ce week-end, il apparaît que les téléchargements de Windows 10 et Windows 11 en Russie sont entravés. C'est ce qu'a constaté le site Bleeping Computer le 20 juin.

Ces perturbations observées ces derniers jours avec les deux plus récentes versions du système d'exploitation Windows demeurent aujourd'hui inexpliquées. La société américaine n'a pas communiqué à ce sujet. Les soucis ont été observés depuis le site officiel de la firme de Redmond. Ils n'ont pas été relevés ailleurs dans le monde, ce qui tend à écarter l'hypothèse d'un souci technique.

Microsoft a cessé toute vente de service et de produit en Russie

Depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Microsoft a pris des mesures pour alléger son empreinte dans le pays, participant de fait au train de sanctions visant Moscou. Le dernier point d'étape de la société remonte au mois de mars 2022, avec un billet de blog signé par Brad Smith, président et directeur juridique de Microsoft.

Dans sa prise de parole, le géant des logiciels indique avoir pris la décision de suspendre toutes les nouvelles ventes de ses produits et services en Russie. Ce que recouvre cette formule n'est pas clair : la migration d'un ordinateur vers Windows 11 est par exemple censée être gratuite si l'on dispose d'une licence valide de Windows 10.

Selon les essais de Bleeping Computer, mais aussi de l'agence de presse russe TASS, les téléchargements avec un réseau virtuel privé (VPN) ont fonctionné... uniquement lorsque les serveurs étaient situés à l'étranger. Un test avec un VPN en Russie n'a rien donné, ce qui conforte la piste d'une mesure volontaire de Microsoft pour restreindre des téléchargements en Russie.

Microsoft
Microsoft participe aux sanctions occidentales, comme d'autres sociétés dans la tech. // Source : ajay_suresh -- photo retouchée

On sait que la Russie a perdu une partie de son interconnexion avec le reste du net, après la décision de Cogent et Lumen de réduire la voilure -- ces deux sociétés acheminaient du trafic dans le pays. Mais cela ne devrait pas empêcher les téléchargements. En clair, le tuyau Internet entre la Russie et le reste du monde est plus étroit, mais pas bouché.

S'il s'agit d'un acte délibéré, cela ne fera sans doute que conforter Moscou de se passer de Windows à long terme, pour ne plus justement à subir d'entraves sur l'un des logiciels les plus critiques pour un ordinateur -- en fait, le plus essentiel : le système d'exploitation. On sait que le Kremlin a le souhait de sortir de Windows pour aller vers une solution locale ou open source.

« Erreur - Il y a un problème avec votre requête » peut-on lire lors de l'installation de Windows en Russie // Source : Bleeping computer

Cette logique est similaire dans d'autres segments de la tech. Pour les processeurs, le pays se retrouve privé des puces les plus avancées du monde. Si une industrie russe existe, elle n'est toutefois pas au niveau de ce qui se fait de mieux. Relancer le secteur nécessitera un effort sur des (dizaines d') années et des investissements colossaux, se chiffrant en dizaines de milliards d'euros.

D'ici là, les Russes se tourneront -- et c'est certainement déjà le cas pour une partie d'entre eux -- vers le piratage. Le pays est d'ailleurs considéré comme l'un de ceux où la contrefaçon logicielle est l'une des plus importantes. La Russie est d'ailleurs listé régulièrement dans des rapports américains sur le sujet. Si Windows 11 ne peut plus être obtenu à la régulière, alors il le sera sans doute autrement.