Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La hype autour de Nothing et de son smartphone transparent est-elle exagérée ?

Nothing dévoilera son premier smartphone le 12 juillet 2022, un an et demi après sa création. Pourtant, tout le monde en parle comme si Nothing était installée depuis plusieurs années.

Pourquoi parle-t-on autant de NothingDans cette question, il y a aussi une once d'autocritique. Depuis l'annonce de la création de l'entreprise le 27 janvier 2021, les médias qui s'intéressent aux nouvelles technologies, comme Numerama, traitent régulièrement de l'actualité de la marque. Pourtant, Nothing n'est ni plus ni moins qu'une start-up. Elle a sorti d'excellents écouteurs sans-fil l'année dernière, mais elle n'est qu'au tout début de son aventure. Beaucoup de jeunes pousses bien plus avancées n'ont aucune couverture médiatique et regardent probablement Nothing avec beaucoup de jalousie. 

Le 12 juillet, Nothing dévoilera le phone(1), son premier smartphone Android. Cet appareil milieu de gamme jouera la carte de la transparence pour se démarquer dans un marché ultra concurrentiel. A-t-on raison de suivre Nothing d'aussi près ? Thèse, antithèse et synthèse (en ce jour de bac de philo, on s'est dit, pourquoi pas). 

Pourquoi Nothing mérite son traitement de faveur

Commençons par la partie la plus positive. Sur certains aspects, Nothing est clairement un peu plus qu'une start-up. Son traitement médiatique est assurément démesuré, mais nous avons raison d'accorder de l'importance à la genèse de cette entreprise. Voici pourquoi :

Carl Pei. // Source : Capture Instagram
Les deux écouteurs Nothing Ear(1). // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Pourquoi Nothing est surcotée, au moins pour l'instant

Malgré toutes ces qualités, vous ne nous ôterez pas de la tête l'idée que Nothing est, à ce jour, beaucoup trop médiatisée (pour ne pas dire surcotée). On peut surveiller l'entreprise sans écrire sur chacune de ses annonces, d'autant plus que la plupart d'entre elles sont assez anecdotiques (levées de fond, annonce d'une date, lancement d'un launcher Android, partenariat, embauche…). Nothing porte si bien son nom qu'elle a réussi à exister à partir de rien. Nous avons pourtant toutes les raisons du monde de penser qu'elle ne deviendra pas un géant de la tech dans les prochains mois. 

Nothing porte si bien son nom qu'elle a réussi à exister à partir de rien.

Soyons clairs, nous ne disons pas qu'il ne faut pas parler de Nothing. En revanche, il y a clairement de la démesure dans le fait de lui offrir une couverture médiatique aussi grande que celles de Xiaomi ou Oppo, des acteurs très bien établis. Dans d'autres pays, comme les États-Unis, Nothing surpasse même les marques chinoises. 

La première photo du Nothing Phone (et d'un perroquet), publiée le 15 juin. // Source : Nothing
Carl Pei lors de l’officialisation du Nothing Phone. // Source : Nothing

Vivement le 12 juillet

Que faut-il retenir de toute cette argumentation ? Comme nous l'avons plusieurs fois répété, nous pensons primordial de ne pas couvrir tous les faits et gestes de Nothing (comme OnePlus, la marque lâche de petites infos tous les jours pour avoir plusieurs articles au lieu d'un seul plus complet). C'est pour ça que vous ne trouverez probablement pas beaucoup de choses au sujet de Nothing sur Numerama avant le 12 juillet, date de l'annonce du phone(1). Cependant, cela ne retire rien à notre intérêt pour l'entreprise. Une fois n'est pas coutume, une start-up a vraiment notre attention. On espère maintenant que le phone(1) sera à la hauteur et que les futurs projets de Nothing seront plus récurrents.