Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Bye Bye Crew Dragon : SpaceX arrête de fabriquer ses capsules habitées

SpaceX stoppe la production de Crew Dragon. Quatre capsules ont été fabriquées.

Quatre capsules spatiales pour le transport de personnes, et pas une de plus. SpaceX ne prévoit pas de construire d'autres exemplaires de son véhicule, fait savoir Reuters le 28 mars 2022 après avoir échangé avec un cadre de l'entreprise. La société américaine se reposera donc sur une flotte relativement réduite pour assurer la navette entre la Terre et l'ISS.

Les quatre capsules ont chacune droit à un petit surnom très symbolique : il y a Endeavour, Resilience, Endurance et Freedom (Détermination, Résilience, Endurance et Liberté en français). Trois d'entre elles sont déjà opérationnelles (Endeavour et Resilience ont déjà servi deux fois et Endurance une fois), tandis que Freedom est en train d'être fabriquée.

SpaceX pivote vers le Starship

L'arrêt de la production de la capsule Crew Dragon n'a pas été annoncé par SpaceX, mais cette décision n'est pas absurde compte tenu de la stratégie de l'entreprise qui est fondée sur la réutilisation du matériel. Tout comme le premier étage des fusées Falcon 9, ce vaisseau spatial est conçu pour pouvoir servir plusieurs fois avec un minimum de maintenance.

En principe, chaque vaisseau Crew Dragon doit pouvoir servir au minimum cinq fois, ce qui veut dire que l'entreprise américaine pourrait assurer au moins vingt allers-retours entre la Terre et la Station spatiale internationale. Il s'agit évidemment d'un seuil minimal qu'il a fallu satisfaire lors de la conception du vaisseau : mais rien ne dit qu'une capsule ne peut pas servir beaucoup plus.

Cette réutilisation constitue une capacité qui, de fait, évite à SpaceX d'avoir à rebâtir un véhicule à chaque rotation d'équipage. Ce faisant, la société peut ainsi préserver des ressources pour avancer sur autre chose -- par exemple le Starship, qui doit justement prendre un jour la succession de la Falcon 9, mais aussi... de la capsule Crew Dragon, avec un tout nouveau vaisseau spatial.

spacex-crew-demo-2-crew-dragon-splashdown-recut
Une capsule Crew Dragon de retour sur Terre. // Source : SpaceX

Par ailleurs, à supposer que SpaceX perde une capsule, rien ne l'empêcherait de se remettre devant l'établi pour construire une sixième capsule pour combler la place vacante. C'est évidemment un scénario que l'on ne souhaite pas voir arriver, car une destruction de capsule Crew Dragon signifierait probablement la perte de l'équipage à bord.

En fonction des accords avec l'agence spatiale américaine (Nasa) et des besoins de la conquête spatiale, SpaceX pourrait éventuellement en produire d'autres. Mais les besoins actuels sont manifestement couverts et, par ailleurs, l'acheminement des astronautes peut aussi être assuré par la partie russe, avec le Soyouz, et bientôt avec Boeing et sa capsule Starliner.

La capsule Crew Dragon est une déclinaison de la capsule Dragon, puisqu'elle sert au transport de personnes. L'entreprise américaine possède aussi deux versions spéciales de l'engin, afin de servir du cargo de ravitaillement pour l'ISS. Elles sont inhabitées et sont autonomes. Un troisième exemplaire du vaisseau cargo est en chantier.