Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Oui, il y a une forte épidémie de grippe en ce moment

La grippe circule intensément dans toute la France métropolitaine. 

Alors que l'on entre dans le printemps, la France fait face à un important rebond épidémique du coronavirus SARS-CoV-2En cause, le variant Omicron et plus précisément son sous-lignage BA.2, qui remplace la précédente souche BA.1. Sa forte contagiosité provoque un regain des indicateurs épidémiques : à date du 24 mars 2022, on compte plus de 100 000 nouveaux cas quotidiens en moyenne sur 7 jours.

Mais la grippe fait également son grand retour en cette période. Dans son dernier bulletin, daté du 23 mars 2022, Santé publique France relève une « poursuite de l’augmentation de l’ensemble des indicateurs de la grippe ».

Ah, la grippe... // Source : Pexels

« Toutes les régions en épidémie »

La grippe a progressé de +50 % entre la semaine 10 et la semaine 11. « Toutes les régions sont désormais en phase épidémique », constate Santé publique France, et cela concerne toutes les classes. Les virus Les A(H1N1)pdm09 et A(H3N2) co-circulent, mais c'est le sous-type H3N2 qui devient majoritaire. 

Cette épidémie de grippe sur tout le territoire métropolitain intervient très tardivement par rapport à la normale -- puisque l'épidémie a démarré à la fin de l'hiver et se poursuit au début du printemps. En cause, la concomitance entre la fin des vacances scolaires d'hiver et l'allègement des restrictions qui visaient à contrôler la pandémie de covid.

Effectivement, depuis la mi-mars, le port du masque, en particulier, n'est plus obligatoire dans les lieux clos et le protocole en entreprise n'est plus imposé. Or, ces mesures constituaient aussi des freins à d'autres virus, leur relâchement a donc entraîné une recirculation soudaine, plus forte, de la grippe -- et de quelques autres virus de l'hiver. « Afin de lutter efficacement contre la transmission de tous les virus, y compris celui de la grippe, ou encore celui de Covid-19, il est nécessaire de continuer à appliquer les gestes barrières », rappelle Santé publique France. 

D'après les premières estimations, le vaccin contre la grippe serait, cette saison, efficace à 50 %. Ce vaccin est réadapté chaque année aux nouvelles souches grippales, son efficacité fluctue donc d'une année à l'autre, et ne dépasse presque jamais 50 %.