Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

10 nouveaux astronautes se préparent pour aller sur la Lune

Une nouvelle équipe de la Nasa va s'entraîner pendant les deux prochaines années, avec, pour objectif, de retourner sur la Lune dans la décennie. 

Le programme Artémis de la Nasa vise la LuneÀ partir de la troisième mission, baptisée Artémis 3, des astronautes embarqueront. Car l'objectif est bien là : renvoyer ces humains sur notre satellite naturel, ce qui n'était pas advenu depuis 1972.

C'est ainsi que des astronautes doivent se préparer à ce retour. En mars 2020, pas moins de 12 000 personnes ont déposé leur candidature dans l'objectif de faire partie de cette « génération Artémis ». Et c'est ce 7 décembre 2021 que la Nasa a révélé la sélection officielle. Sur les 12 000 candidats et candidates, 10 nouveaux astronautes ont été retenus.

10 astronautes aux profils variés

Ce nouveau groupe est composé de 4 femmes et 6 hommes :

Leurs parcours sont assez variés. Si beaucoup ont une formation militaire en ayant fait partie de l'Air Force, d'autres viennent de l'ingénierie ou de la médecine.

Ils viennent rejoindre un pool déjà constitué de 18 astronautes, qui avait été annoncé par la Nasa en 2020 -- et dont Jessica Watkins, la première femme noire qui rejoindra l'ISS, fait partie. Cela ne signifie pas que chacun et chacune de ces 28 personnes ira sur la Lune, mais que ces astronautes feront partie de celles et ceux potentiellement sélectionnés in fine pour partir vers la Lune.

D'ici cette sélection finale, l'entraînement pendant les deux prochaines années sera intense, tant sur le plan physique que technique. « La formation des candidats astronautes se divise en cinq grandes catégories : exploitation et entretien des systèmes complexes de la station spatiale internationale, entraînement aux sorties dans l'espace, développement de compétences complexes en robotique, exploitation en toute sécurité d'un avion d'entraînement T-38 et apprentissage du russe », explique l'agence spatiale.

La première mission habitée du programme Artémis est dorénavant prévue pour 2025, la date initiale de 2024 ayant été finalement jugée impossible.