Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Télescopes, lunettes : les meilleurs cadeaux pour observer le ciel

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion d’offrir à sa famille, ses amis ou soi-même, l’instrument rêvé pour observer le ciel et découvrir l’Univers. Mais comment bien choisir son ticket vers les étoiles ? Voici nos conseils. 

Vous êtes familier de nos articles partageant les dernières découvertes sur l’Univers et ses mystères, et vous espérez trouver sous le sapin l’instrument idéal pour l’observer (ou le faire observer par d’autres) ?

Mais l’offre est pléthorique et il n’est pas si simple de choisir entre tous ces appareils. Nous vous proposons ici quelques instruments adaptés à vos besoins, ainsi que plusieurs conseils qui permettront de profiter en toute quiétude de ces cadeaux.

Quelques conseils pour bien démarrer

Avant de parler technique, rappelons tout d’abord que nous possédons toutes et tous un très bel outil d’observation du ciel, compact, précis et, la plupart du temps, fonctionnel : notre œil. Et rien qu’avec lui, il est déjà possible de passer de très beaux moments sous la voûte étoilée. Pas besoin d’une lunette astronomique pour s’amuser à reconnaître la forme de la Grande Casserole, le « W » de Cassiopée ou la forme caractéristique de la constellation d’Orion (en hiver) ou du Scorpion (en été).

De même, un télescope ne vous sera d’aucune utilité pour admirer les grandes pluies d’étoiles filantes qu’on retrouve tous les ans à la même époque et qui zèbrent le ciel pendant plusieurs jours de fugaces traits lumineux. Il y a plus d’une dizaine de ces pluies de météores durant l’année. Rappelons que les deux plus spectaculaires s’observent, pour la première, en été (ce sont les Perséides, qui reviennent chaque année aux alentours du 12 août) et, pour l’autre, en hiver (les Géminides, visibles autour du 14 décembre).

Les Géminides. // Source : © Jeff Dai - APOD

Mais si vous voulez faire l’acquisition d’un instrument pour découvrir la Lune, les planètes et tous les autres objets célestes invisibles à l’œil nu, nous ne saurions que trop vous conseiller de ne pas limiter votre achat au simple matériel astronomique. En effet, dans combien de foyers retrouve-t-on le télescope définitivement rangé dans le garage après seulement quelques sessions d’observation familiale ? Une fois la Lune observée (magique !) et les étoiles (décevant, cela reste d’infimes points lumineux même l’œil rivé au télescope), il est souvent bien difficile de maintenir la passion de la découverte, quand on ne sait pas où pointer notre instrument dans cette immensité sombre.

Crédit : Club d’astronomie de Mont-Bernenchon

Notre premier conseil est donc d’adjoindre à votre cadeau l’adhésion à un club d’astronomie proche de chez vousLes prix sont souvent assez abordables (quelques dizaines d’euros maximum à l’année) et vous permettent de rencontrer des passionnés et passionnées qui seront ravis de partager avec vous leurs instruments, leurs connaissances du ciel, et qui pourront vous apprendre à bien utiliser votre télescope et pointer précisément les plus beaux endroits du ciel.

Les instruments à mettre sous le sapin

Notre sélection n’est, bien sûr, pas exhaustive. Il y a quantité de magasins (en ligne ou en boutique physique) qui proposent des instruments d’observation. Un autre avantage d’adhérer à un club astro est, d'ailleurs, de pouvoir discuter avec des astronomes amateurs qui connaissent ces différentes boutiques et peuvent vous conseiller les plus sérieuses. Souvent, les membres de ces clubs vendent aussi leur matériel pour en acheter du plus performant. C'est donc un bon moyen d’obtenir à prix réduit du matériel d’occasion, certes, mais qui a été bien entretenu et qui est souvent dans un excellent état.

Pour les plus grands ou les plus avertis, il est possible de choisir entre deux grandes familles d’instruments astronomiques : les télescopes et les lunettes astronomiques. L’une n’est pas forcément meilleure que l’autre, c’est vraiment une question de préférence personnelle.

Commençons donc avec notre sélection de 4 instruments d’astronomie.

Pour observer avec les enfants : le monoculaire Easyscope 8X42 de Stelvision

Easyscope 8X42 // Source : Club d’astronomie de Mont-Bernenchon (photo recadrée)

Le monoculaire Easyscope 8X42 de Stelvision (environ 75€) est un bon choix pour un jeune enfant qui commence à regarder le ciel. On conseille traditionnellement des jumelles, comme premier instrument, mais elles sont souvent assez lourdes et restent un peu chères. Ce monoculaire est abordable, simple d’utilisation, robuste et sans réglage.

Rappel : vous devez faire attention à ne JAMAIS pointer un instrument d’observation, quel qu’il soit, sur le Soleil, sous peine de lésion graves et souvent irréversibles de l’œil.

Il permet d’observer des objets célestes comme la Lune, les planètes (Jupiter, par exemple, ainsi que ses 4 lunes principales Io, Europe, Ganymède et Calypso), les Pléiades ou la galaxie d’Andromède. En outre, cet instrument peut aussi être utilisé de jour pour observer le paysage, ou en balade pour découvrir les oiseaux et autres animaux sauvages.

Un télescope pour débuter : le Dobson Sky-Watcher FlexTube Heritage 130mm

Le télescope Dobson Sky-Watcher FlexTube Heritage 130mm.

Le télescope Dobson Sky-Watcher FlexTube Heritage 130mm (environ 220€) est un bon instrument pour un premier achat.

Les Dobson sont des télescopes robustes et simples d’utilisation. Ils se posent sur un bord de table (ou n’importe quelle surface plane) et sont rapidement utilisables. Peu adaptés à des utilisations techniques comme l’astrophotographie, ils ont l’avantage de permettre de s’entraîner à pointer à la main son instrument vers les étoiles. Simples, solides et robustes.

Celui-ci, en outre, est rétractable pour une grande facilité de transport.

Une lunette pour débuter : la Skywatcher AC 70/900 Capricorn

La lunette Skywatcher AC 70/900 Capricorn.

La lunette Skywatcher AC 70/900 Capricorn sur monture EQ-1 (environ 150€) peut aussi vous convenir pour un premier instrument. D’un diamètre inférieur au télescope Dobson ci-dessus, elle est fixée sur une monture « équatoriale » qui permet de suivre facilement le mouvement apparent des astres dans le ciel (dû à la rotation de la Terre). Le trépied et la monture sont des éléments importants. Plus ils seront solides et robustes, plus l’instrument monté dessus sera stable.

Pour monter en gamme : le Newton Sky-Watcher 150/750

Le télescope Newton Sky-Watcher 150/750.

Enfin, si vous avez déjà un instrument et cherchez à monter un peu en gamme, vous pourrez vous laisser séduire par le Newton Sky-Watcher 150/750. Le télescope seul vaut environ 330€ et le dispositif total (télescope + monture) oscille entre 650 et 1000€ (en fonction de la qualité de la monture choisie).

On a typiquement affaire ici à un télescope pour l’observation du ciel lointain (amas globulaires, galaxies). En ce moment, la nébuleuse d’Orion n’attend que vous pour l’admirer dans le ciel hivernal.