Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le plus gros astéroïde qui passera « près » de la Terre en 2021 ne représente aucun danger

L'orbite de l'astéroïde 2001 FO32 va l'amener dans le voisinage de la Terre le 21 mars 2021. D'après les prévisions des astronomes, c'est le plus gros astéroïde qui passera dans les environs terrestres cette année. Il ne représente pas un risque.

Le prochain astéroïde notable qui fera un passage dans les environs terrestres est 2001 FO32. La Nasa a souligné le 11 mars 2021 qu' « il n'y a aucune menace de collision avec notre planète maintenant et pour les siècles à venir ». Le 21 mars, il sera au plus proche de notre planète, à une distance d'environ 2 millions de kilomètres. Cela représente un peu plus de 5 fois la distance entre la Terre et la Lune (qui est de 384 400 km).

Même si l'objet ne représente aucun risque pour la Terre, on peut cependant relever qu'il s'agit du plus gros astéroïde qui doit passer dans les environs terrestres, selon les prévisions des scientifiques, au cours de l'année 2021. Son diamètre est estimé à environ 550 mètres. Le passage de 2001 FO32 est avant tout une excellente opportunité pour les astronomes d'étudier d'un peu plus près un vestige de la formation de notre système solaire.

https://twitter.com/AsteroidWatch/status/1369028037900132363

La trajectoire de 2001 FO32, découvert il y a 20 ans et attentivement suivi depuis, autour du Soleil est connue avec précision, explique Paul Chodas, qui dirige le CNEOS (« Centre d'étude des objets proches de la Terre », rattaché au Jet Propulsion Laboratory), dans le communiqué de la Nasa. Il confirme qu'il « n'y a aucune chance que l'astéroïde se rapproche de la Terre » à une telle distance.

Pourquoi une telle vitesse ?

Si 2001 FO32 est cependant classé dans la catégorie des « objets potentiellement dangereux », c'est parce que sa distance reste relativement proche en termes astronomiques. On peut relever que lors de son passage le 21 mars, l'astéroïde doit évoluer à la vitesse de 124 000 km/h, ce qui est plus rapide que la vitesse à laquelle la plupart des astéroïdes passent dans le voisinage terrestre. La vitesse de l'objet lors de son approche de la Terre est expliquée par son orbite allongée et inclinée autour du Soleil.

2001 FO32 a initialement été découvert dans le cadre du projet de recherche LINEAR (« Recherche d'astéroïdes proches de la Terre du laboratoire Lincoln »), mené par la Nasa, l'US Air Force et le laboratoire Lincoln du MIT. Sa taille avait alors été estimée à 1 kilomètre de large. L'objet a été observé plus récemment avec le télescope spatial NEOWISE (« Explorateur à grand champ pour l'étude dans l'infrarouge »), ce qui a permis de réduire les estimations de sa taille.

La dernière fois qu'un astéroïde particulièrement grand est passé dans le voisinage de la Terre, il s'agissait de 1998 OR2 en avril 2020. La taille de cet objet est estimée à 4,1 km de longueur et 1,8 km de largeur. Il ne représentait pas de risque pour l'humanité. 2001 FO32 est plus petit que 1998 OR2, mais on peut noter qu'il doit passer trois fois plus près de la Terre.

Une aubaine pour l'astronomie

Le 21 mars prochain, les astronomes devraient profiter de la relative proximité de l'objet pour tenter de mieux cerner sa taille, à quel point sa surface est brillante, et se faire une idée de sa composition. Pour cela, le télescope infrarouge IRTF (ou Nasa Infrared Telescope Facility, situé à Hawaï) de l'agence spatiale américaine sera mis à contribution. Il commencera à observer l'astéroïde dans les jours précédant son approche. Le DSN (Deep Space Network), un réseau de trois stations équipées d'antennes, devrait aussi être utilisé pour voir l'astéroïde, et étudier des paramètres comme son orbite ou sa vitesse de rotation.

Après son passage, 2001 FO32 poursuivra sa route dans le système solaire. Il ne reviendra pas dans les environs de la Terre avant 2052, à une distance de 2,8 millions de kilomètres.