Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Covid-19 : comment suivre en ligne les annonces de Jean Castex ce jeudi 4 mars

Le Premier ministre va prendre la parole ce jeudi 4 mars en fin d'après-midi pour sa conférence de presse hebdomadaire. Voici comment suivre en ligne la conférence de presse.

Les départements sous tension vont-ils être reconfinés ? C'est la question que tout le monde se pose, et celle à laquelle le Premier ministre va répondre. Jean Castex va prendre la parole ce jeudi 4 mars en fin d'après-midi pour le point de situation hebdomadaire auquel nous sommes désormais habitués. Il sera accompagné du ministre de la Santé, Olivier Véran. Un peu plus d'une semaine après l'annonce des reconfinements de Nice et Dunkerque, les deux ministres vont devoir faire part de leur décision concernant les vingt départements placés en surveillance renforcée.

Déjà, une bonne nouvelle : il n'y a pas, pour le moment, une explosion des nouveaux cas de Covid-19. « Nous constatons de fortes tensions sur le système hospitalier, une hausse du nombre de cas, mais pas une explosion, sans homogénéité territoriale », a rapporté une source gouvernementale au journal Ouest France. Les chiffres de Santé Publique France confirment ces propos : bien qu'on note une augmentation au niveau des taux de positivité des tests PCR (7,3 % cette semaine contre 6,5 % la semaine dernière), le nombre de nouveaux cas a même baissé. La semaine dernière, Santé Publique France rapportait plus de 31 000 nouveaux cas en 24h, contre 26 000 cette semaine.

Comment suivre en ligne la conférence de presse de Jean Castex ?

https://www.youtube.com/watch?v=90qQaeXMv6M

Quelles annonces sont attendues ?

Bien évidemment, les annonces les plus attendues concernent un potentiel reconfinement des départements placés sous surveillance renforcée la semaine dernière. Sur ces vingt départements (Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Drôme, Eure-et-Loir, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Rhône, Paris, Seine-et-Marne, Yvelines, Somme, Var, Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d’Oise), seul le Pas-de-Calais devrait être reconfiné. Selon les informations de LCI, le gouvernement a choisi d'écouter l'opposition, et a décidé de ne pas « imposer [de reconfinement] là où les élus locaux y étaient opposés ». La maire de Paris Anne Hidalgo s'était notamment opposée à de telles mesures, tout comme les élus marseillais. Le préfet du Pas-de-Calais est le seul à avoir fait la demande d'un reconfinement le week-end pour les trois prochaines semaines, rappelle LCI.

Pour palier l'absence de confinement, d'autres mesures devraient être annoncées : les lieux en extérieur à forte fréquentation pourraient être fermés, et les jauges d'accueil dans les magasins être baissées. Une nouvelle carte des départements placés sous surveillance devrait également être présentée ce soir, rapporte Le Parisien.