Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Hubble a immortalisé l'hémisphère nord de Saturne pendant l'été

L'hémisphère nord de Saturne a été photographié par le télescope spatial Hubble pendant l'été pour cette partie de la planète. Le cliché montre que l'astre connait des évolutions, par rapport aux données de l'an dernier.

Saturne et ses célèbres anneaux ont été immortalisés par Hubble pendant l'été pour l'hémisphère nord de la planète. L'image, présentée par la Nasa le 23 juillet 2020, a été obtenue le 4 juillet par le télescope spatial. Elle s'intègre dans le projet OPAL (pour « Outer Planet Atmospheres Legacy »), qui vise à observer sur le long terme les planètes du système solaire externe, pour comprendre les dynamiques de leur atmosphère et leur évolution. La planète se trouvait alors à une distance de 1,35 milliard de kilomètres de la Terre.

Grâce aux données récoltées, de petites tempêtes atmosphériques ont pu être découvertes sur Saturne. L'agence spatiale les décrit comme des « caractéristiques transitoires », car elles paraissent disparaitre et apparaitre chaque année dans les observations de Hubble. Par rapport aux observations réalisées en 2019, on voit que plusieurs bandes de l'hémisphère nord ont légèrement changé de couleur.

D'où vient cette « légère brume rougeâtre » ?

La couleur brun jaunâtre de la planète est expliquée par sa composition : Saturne est principalement constituée d'hydrogène, d'hélium et contient des traces d'ammoniac, de méthane, de vapeur d'eau et d'hydrocarbures. Hubble a aussi immortalisé une « légère brume rougeâtre » sur Saturne dans son image. Plusieurs possibilités sont envisagées pour expliquer sa présence :

Le pôle sud de l'astre, qui apparait plus discrètement sur l'image, arbore une teinte bleue qui correspond aux changements dans l'hémisphère de Saturne en hiver.

Enfin, l'image permet d'admirer la brillance des anneaux de Saturne, dont la formation reste encore à ce jour un mystère. Plusieurs chercheurs soupçonnent que les anneaux ne sont se sont pas formés en même temps que la planète (âgée de 4 milliards d'années), mais plus tard, peut-être lorsque les dinosaures peuplaient encore la Terre. D'ailleurs, on sait que les anneaux de Saturne sont en train de disparaitre, ce qui semble conforter l'idée que ces structures sont temporaires.