Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le vent oblige SpaceX à retarder le vol de la première mission Starlink

L'envol des premiers satellites Starlink a été reporté à cause du vent. La nouvelle fenêtre est prévue dans la nuit de jeudi 16 au vendredi 17 mai.

Les conditions météorologiques défavorables au-dessus de la Floride ont contraint SpaceX à tout annuler juste avant le décollage de la première mission Starlink, prévu dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mai. À quelques minutes de l'allumage des moteurs, les opérations ont été stoppées et repoussées à la nuit prochaine, entre le jeudi 16 et le vendredi 17 mai.

Ce sont des vents détectés en haute altitude qui ont convaincu l'entreprise américaine de retarder la mission. Celle-ci consiste à placer une première grappe de satellites Starlink -- soixante ! -- en basse altitude. Il s'agit de la première pierre d'un projet consistant à mettre en place un réseau spatial de satellites capables d'apporter une connexion Internet dans des zones pas ou mal desservies.

Un embryon de réseau

Cette première vague de satellites Starlink sera toutefois insuffisante pour allumer le réseau. Il en faudra six autres équivalentes pour pouvoir activer le réseau, soit 420 satellites. Pour une couverture « significative », selon Elon Musk, le fondateur de SpaceX, il faudra doubler la taille de cette constellation. Il faudra toutefois attendre quelques années pour finir toutes ces mises en orbite.

La nouvelle fenêtre de tir pour la mission Starlink surviendra donc vendredi 17 mai à 4h30 du matin, heure de Paris. Les satellites sont placés dans la coiffe du Falcon 9, le lanceur classique de SpaceX. Il est à noter que le premier étage de la fusée, qui doit être récupéré à l'issue de la manœuvre, a été utilisé à deux reprises, en septembre 2018 (mission Telstar 18 Vantage) et en janvier 2019 (Iridium 8).

https://www.numerama.com/business/265703-spacex-blue-origin-virgin-comment-lespace-est-devenu-un-business-comme-les-autres.html