Grâce à la prolongation de son séjour spatial, l'astronaute américaine Christina Koch devrait établir un nouveau record de la plus longue période passée dans l'espace par une femme en une seule mission.

Christina Hammock Koch se souviendra longtemps de l’expédition 59. C’est en effet grâce à cette mission, partie du Kazakhstan à la mi-mars en direction de la Station spatiale internationale en compagnie du Russe Alekseï Ovtchinine et de l’Américain Nick Hague, que l’astronaute a réalisé son premier vol spatial. C’est aussi à cette occasion qu’elle a bouclé sa première sortie extravéhiculaire (EVA).

Mais surtout, cela va lui permettre de récupérer le record de la plus longue période passée dans l’espace par une femme en une seule mission. En effet, la NASA a annoncé le 17 avril le prolongement de la mission de Christina Koch jusqu’au mois de février 2020. Grâce à ce changement de planning, Christina Koch va pulvériser très largement l’exploit détenu par sa compatriote, Peggy Whitson.

Christina Hammock-Koch
Christina Hammock-Koch. // Source : NASA Johnson

328 jours d’affilée

En principe, l’extension de la mission de Christina Koch va permettre à cette dernière de rester à bord de l’ISS pendant 328 jours d’affilée. Outre l’expédition 59, elle participera donc aussi aux deux suivantes, la 60 et la 61, qui sont prévues en milieu et en fin d’année. Le record de Peggy Whitson, fixé à 288 jours entre 2016 et 2017 et avec les expéditions 50, 51 et 52, sera alors balayé.

Mais que Peggy Whitson se console : elle détient encore quelques autres records.

C’est elle qui a passé le plus de temps cumulé dans l’espace chez les femmes (plus de 665 jours en trois missions). C’est aussi elle qui a réalisé le plus de sorties extravéhiculaires, chez les femmes, avec dix interventions hors de l’ISS. Elle est aussi la femme la plus âgée à avoir voyagé dans l’espace, à 57 ans, et est devenue la première femme à commander l’ISS. Ce succès-là, personne ne pourra lui enlever.

Un astronaute de l’ISS pendant une sortie. // Source : Pixabay (photo recadrée)

Quid de l’EVA 100 % féminine ?

Avec cette prolongation, Christina Koch va ainsi rapprocher de très près le record féminin de celui établi chez les hommes. À bord de l’ISS, le record est codétenu par l’Américain Scott Kelly et le Russe Mikhail Kornienko, avec 340 jours dans l’espace, entre 2015 et 2016. Mais le record absolu, réalisé entre 1994 et 1995, reste encore très loin : il est de plus de 437 jours. Il a été établi par Valeri Poliakov dans MIR, la station spatiale russe

Au cours de son séjour spatial, Christina Koch pourra peut-être, avec une autre astronaute, réaliser la première sortie extravéhiculaire 100 % féminine.

Cette mission avait été prévue en début d’année, mais il avait fallu l’annuler. Anne McClain, la consœur qui devait accompagner Christina Koch hors de l’ISS, ne repartira qu’en juin. Cela laisse donc un peu de temps. Une autre fenêtre peut aussi s’envisager plus tard dans l’année, car l’expédition 61 comptera sans ses rangs une autre femme : l’ingénieure de vol Jessica Meir.

Partager sur les réseaux sociaux