Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Falcon Heavy : finalement, SpaceX a encore perdu le booster central... en mer

SpaceX avait réussi à récupérer les trois boosters de sa fusée. Malheureusement, le cœur central a chaviré en mer.

Décidément, le propulseur central du Falcon Heavy est un casse-tête pour SpaceX. Celle que l'on nomme Center Core est le plus gros des trois boosters de l'énorme fusée : contrairement aux boosters latéraux qui arrivent sur Terre sans le moindre problème, elle doit être récupérée en mer, sur un bateau drone censé l'attendre à son point de chute. Pour le lancement du 12 avril 2019, SpaceX a marqué son histoire en réussissant, après un essai infructueux l'an passé, à récupérer ce fameux cœur central. Les trois boosters avaient donc été sécurisés et pourraient être réutilisés.

Disparition du Core

Malheureusement, la mer en a décidé autrement. Après avoir été récupéré sur le bateau drone, le Center Core doit se mettre en chemin vers la terre ferme. Et les éléments n'ont pas joué en faveur de SpaceX : la mer agitée a eu raison de la fusée, dans un équilibre encore précaire. « L'équipe de SpaceX n'a pas pu ramener en sécurité le booster central jusqu'à Port Canaveral, raconte l'entreprise au média américain The VergeFaisant face à de la houle jusqu'à 3 mètres de haut, le booster a commencé à se déplacer et n'a pas pu tenir en position. » Plutôt que de risquer la sécurité de son équipe, SpaceX a préféré sacrifier sa pièce centrale -- un choix qui n'affectera pas le bon déroulé des prochaines missions.

Cela dit, ce nouvel échec montre à quel point la récupération en mer est complexe. On se souvient que l'entreprise d'Elon Musk avait dû procéder à plusieurs essais avant de pouvoir récupérer les boosters des Falcon 9 dans des conditions quasi similaires. Avec des lancements aujourd'hui plus espacés dans le temps pour les Falcon Heavy, les tentatives sont moins nombreuses et les équipes ont, par deux fois, dû faire face à des problèmes de nature différente.

Lors du premier lancement, ce sont les rétrofusées qui servent au freinage qui n'avaient pas eu assez de puissance pour amortir la chute -- tombé trop loin du bateau, le Center Core avait explosé dans une déflagration qui avait projeté des morceaux de métal allant jusqu'à endommager son support d'atterrissage prévu.

https://www.numerama.com/sciences/480946-spacex-devoile-des-photos-spectaculaires-du-premier-vol-commercial-du-falcon-heavy.html