Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

L'atterrisseur privé Beresheet a pris un selfie avec la Terre pendant son trajet vers la Lune

Beresheet, le premier atterrisseur lunaire développé par une entreprise privée, est en chemin vers sa destination. Il a immortalisé un selfie à 37 600 kilomètres de la Terre, où l'on aperçoit notre planète.

L'atterrisseur lunaire Beresheet s'est photographié devant notre planète sur son trajet vers la Lune. SpaceIL, la société israélienne qui a développé la sonde, a publié ce « selfie » sur ses différents réseaux sociaux le 5 mars 2019.

SpaceIL explique que le cliché a été pris à 37 600 kilomètres de la Terre. « On peut clairement voir l'Australie ! Cette photo a été prise au cours d'une rotation lente de la sonde  », a tweeté @TeamSpaceIL.

« Genèse » doit atterrir sur la Lune en avril

Beresheet faisait partie des charges utiles envoyées dans l'espace par SpaceX à bord d'une fusée Falcon 9 à la fin du mois de février. L'atterrisseur, dont le nom signifie « genèse » en hébreu, a été remarqué lors de la compétition Google Lunar X Prize parrainée par Google -- qui n'a finalement sélectionné aucun gagnant.

La sonde devrait atteindre l'orbite lunaire le 4 avril prochain. Si elle parvient à se poser sur la Lune comme prévu le 11 avril, elle deviendra le premier atterrisseur privé à fouler son sol. Israël serait alors le quatrième État, après l'ex-URSS, les États-Unis et la Chine à faire atterrir un vaisseau sur la Lune.

Une fois arrivé à destination, Beresheet aura pour mission d'étudier le champ magnétique de la Lune. L'astre ne possède pas de champ magnétique global comme la Terre, mais des petites zones où celui-ci est actif -- elles expliquent d'ailleurs la présence de « coups de soleil » sur la Lune. Il y a entre 2,7 et 4,2 milliards d'années, notre satellite a probablement possédé un véritable champ magnétique.

L'atterrissage de Beresheet doit avoir lieu dans la mer de la Sérénité, une mer lunaire de 303 000 km². L'appareil de 600 kilos se posera sur ses quatre pieds et entamera sa mission lunaire, alimenté par ses panneaux solaires.