Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Quel rôle ont joué les volcans dans l'extinction des dinosaures ? Le débat scientifique continue

Comment les dinosaures se sont-ils éteints ? Une nouvelle étude s'intéresse au volcanisme à cette époque. D'après ses auteurs, les éruptions volcaniques n'ont pas été les plus importantes avant l'impact d'origine météorique.

Les dinosaures se sont-ils éteints à cause de l'impact d'une météorite ou de l'activité volcanique ? Des chercheurs spécialisés dans les sciences de la terre ont apporté leur contribution pour répondre à cette question essentielle le 22 février 2019 au sein de la revue Science.

Les auteurs se sont intéressés aux trapps du Deccan, une province magmatique en Inde, et à son rôle supposé dans la crise qui a conduit à l'extinction des dinosaures. Tout l'enjeu est de savoir ce qui est arrivé en premier : l'éruption massive de ces volcans ou l'impact de la météorite ?

Des coulées massives après l'impact

Les chercheurs ont tenté d'estimer précisément les dates auxquelles les éruptions des trapps du Deccan ont eu lieu, à l'époque de cette disparition il y a 66 millions d'années. D'après eux, la majorité des coulées de lave -- 75 % de leur volume -- ont été émises après l'extinction marquant la fin du Crétacé. L'impact d'origine météorique a peut-être été à l'origine de tremblements de terre, qui ont augmenté l'activité volcanique.

Or, cette observation est en contradiction avec la théorie qui attribue aux éruptions des trapps du Deccan un rôle majeur dans l'extinction des dinosaures. Dans ce scénario, l'émission de nombreux gaz -- comme le dioxyde de carbone, le méthane et le dioxyde de souffre -- auraient modifié le climat. Les dinosaures ne se seraient pas habitués à des phases successives de réchauffement et de refroidissement de l'atmosphère. L'impact serait survenu alors que les dinosaures étaient déjà menacés d'anéantissement.

Si la lave a majoritairement coulé après l'impact, ce scénario n'est plus possible. « C'est une validation importante de l'hypothèse selon laquelle l'impact a renouvelé les coulées de lave », explique Paul Renne, directeur du Berkeley Geochrnology Center et co-auteur de l'étude.

Pas de volcanisme à la source du changement climatique

Ainsi, les chercheurs estiment que le dégagement de gaz qui a modifié le climat à cette époque n'était « pas directement lié au volume éruptif » ou que « le volcanisme des trapps du Deccan n'était pas la source du changement climatique du Crétacé supérieur ».

Le débat scientifique sur la disparition des dinosaures continue. La veille de cette publication, d'autres chercheurs ont fait une découverte passionnante sur ces animaux : un petit tyrannosaure qui montre comment les T. Rex sont devenus de féroces prédateurs.