Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Comment observer la « super lune » ce soir (et pourquoi cette expression est trompeuse)

Le soir du 19 février 2019, vous pourrez observer une « super lune » dans le ciel. De quoi s'agit-il exactement ? Cette expression est-elle valable scientifiquement ? Voici ce qu'il faut savoir sur ce phénomène.

Vous avez loupé la seule éclipse lunaire totale de l'année ? Ce soir, le 19 février 2019, vous aurez une nouvelle occasion d'observer une « super lune » dans le ciel, si la visibilité le permet.

En réalité, cette expression n'a pas de valeur scientifique. Les astronomes ne s'en servent pas pour qualifier le phénomène que vous pourrez observer dans le ciel ce jour-là. Vous pourrez voir une pleine lune, coïncider avec le moment où notre satellite est à sa distance minimale de la Terre. Notez cependant que nous ne serons pas les mieux placés sur la Terre pour l'observer.

Voici tout ce qu'il faut savoir pour profiter du spectacle que la Lune nous offrira dans la soirée.

Rendez-vous ce soir

« Le meilleur moment pour regarder la Lune sera le 19 février au soir », nous indique Jean-Luc Dauvergne de l'Association française d'astronomie. Le spécialiste nous précise que le satellite effectuera son passage le plus proche de la Terre à 10 heures, heure française. « Nous ne serons donc pas les plus concernés. L'Amérique du nord, située plus à l'ouest, sera par exemple mieux placée pour l'observer », poursuit-il.

Les Européens ne seront pas non plus aux premières loges pour voir le moment exact de la pleine lune, qui aura lieu à 16 heures (heure française). Chez nous, il fera encore jour.

En France, le spectacle devrait être maximal en soirée, à condition que les nuages n'obstruent pas le paysage. Cependant, « la Lune ne sera plus tout à fait pleine », prévient Jean-Luc Dauvergne.

Vous ne verrez pas une « super lune »

En lisant l'expression « super lune », on peut s'attendre à voir dans le ciel un astre beaucoup plus grand et brillant que d'habitude. Cependant, cette terminologie n'est pas officielle en astronomie, pour la simple raison qu'elle n'a pas de valeur scientifique. Par ailleurs, Jean-Luc Dauvergne prévient que l'événement « sera strictement imperceptible » ce soir.

Au lieu de dire que la Lune est « super », les scientifiques préfèrent parler du phénomène de « périgée-syzygie ». Il se produit lors de la conjonction de deux éléments : la pleine lune et ce qu'on appelle le périgée.

La Lune tourne autour de la Terre. La distance qui la sépare de nous varie en fonction de son ellipse. Lorsqu'elle est à son point le plus éloigné de la planète, on dit qu'elle est à son apogée (à environ 405 500 kilomètres de la Terre). Le périgée désigne au contraire le point auquel le satellite est le plus proche de nous (à 363 300 kilomètres environ). À chaque orbite, qui dure 27 jours, la Lune atteint ces deux points.

Dans l'expression « super lune », rien ne dit à quel point l'astre doit être proche du périgée pour devenir « super ». Bien qu'il soit moins agréable à prononcer, le nom de périgée-syzygie est plus précis. On parle en effet de syzygie pour désigner le moment de l'alignement entre la Terre, la Lune et le Soleil.

Enfin, oubliez toutes les prédictions selon lesquelles la « super lune » serait à l'origine d'événements dramatiques sur notre planète. Elle n'est ni responsables de séismes, ni d'éruptions volcaniques ou de crues.

La Lune sera plus brillante

Vous pourrez entamer votre observation du ciel avec une certitude : la Lune sera plus brillante que d'habitude ce soir. Que voyons-nous exactement lors d'une pleine lune ? L'astre se trouve à l'opposé du Soleil par rapport à la Terre. La pleine lune que nous voyons correspond au moment où la quasi-totalité de la surface de notre satellite est éclairée par le soleil.

« La surface de la lune n'est pas une boule de billard, elle a des reliefs de toutes les tailles, précise Jean-Luc Dauvergne. Quand l'éclairage est oblique, sa surface paraît moins lumineuse. » C'est précisément cette orientation qui change lors de la pleine lune.

D'ailleurs, vous pouvez vous prêter à l'exercice suivant en cas de pleine lune : « la luminosité de la Lune est suffisamment forte pour vous permettre de sortir la nuit et lire un livre », s'amuse notre interlocuteur. Nous vous conseillons cependant de tenter l'expérience à une période de l'année où il fait moins froid.

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour regarder la Lune à son périgée-syzygie ce soir.