C'est la dernière image qu'a pu transmettre Kepler à la NASA. C'était le 25 septembre 2018.

Il y a quelque chose de poignant dans cette image partagée la NASA le 6 février. Cette photographie constitue en effet le tout dernier cliché d’ensemble qu’a pu transmettre le télescope spatial Kepler à l’agence spatiale américaine avant d’épuiser totalement ses réserves de carburant.

« L’image de la ‘dernière lumière’ prise le 25 septembre 2018 représente la dernière page du dernier chapitre de la remarquable épopée qu’a été la collecte de données de Kepler », écrit la NASA. Elle ponctue une carrière longue de presque dix ans, l’engin ayant été placé en orbite terrestre au printemps 2009.

Kepler champ de vue
Un beau final pour Kepler. // Source : NASA

TESS aujourd’hui, James-Webb demain

« Pour ce dernier champ de vue, (…) le télescope était pointé vers la constellation du Verseau », explique la NASA. Dans son objectif ont notamment été capturés les systèmes planétaires TRAPPIST-1, GJ 9827 et K2-138, dans lesquelles il y a des mondes ayant des dimensions équivalentes ou supérieures à la Terre.

« En plus des clichés statiques que Kepler prenait régulièrement de l’ensemble de son champ de vue  », continue l’agence spatiale américaine, « la caméra du télescope enregistrait aussi des cibles choisies par incréments de 30 minutes. Celles-ci se sont poursuivies pendant plusieurs heures après l’image de la « dernière lumière’, avant que la collecte des données ne cesse ».

Kepler a cessé officiellement ses opérations le 30 octobre 2018. Depuis, la NASA a basculé sur le télescope spatial TESS qui a pris le relais depuis le mois d’avril 2018. Sa durée de vie prévue est de deux ans. Elle pourra éventuellement être prolongée le temps qu’arrive James-Webb, dont la mise en place est prévue pour 2021.

Crédit photo de la une : NASA

Partager sur les réseaux sociaux