On sait enfin combien de temps il faut à Saturne pour tourner sur elle-même. Ce sont les anneaux de la planète qui ont permis à des astrophysiciens de résoudre cette énigme.

Une journée est bien plus courte sur Saturne que sur la Terre. Des astrophysiciens ont enfin levé le voile sur ce mystère de la géante gazeuse. La réponse se trouvait dans les anneaux de l’astre.

Les chercheurs, qui représentent le département d’astronomie et d’astrophysique de l’université de Californie à Santa Cruz ainsi que l’Ames Research Center, ont raconté comment ils ont découvert ceci : un jour sur Saturne dure 10 heures, 33 minutes et 38 secondes. Leurs travaux ont été publiés dans The Astrophysical Journal le 17 janvier 2019.

Les anneaux de Saturne. // Source : Flickr/CC/Kevin Gill

Des anneaux « sismomètres »

Cette information « a échappé aux planétologues pendant des décennies », explique la Nasa dans un communiqué. La vitesse de rotation de Saturne n’est pas facile à suivre : comme la planète ne possède pas de surface solide, les scientifiques ne peuvent pas utiliser un point de repère à sa surface.

Grâce aux données enregistrées par la sonde Cassini, les astrophysiciens ont percé ce mystère à l’aide des anneaux de Saturne. Ils ont utilisé ce qu’ils appellent la « sismologie des anneaux de Saturne ».

Ils réagissent aux vibrations de Saturne

Comme le relève l’agence spatiale américaine, les anneaux de Saturne se comportent un peu comme des sismomètres — les instruments servant à mesurer les mouvements du sol : ils réagissent aux vibrations de la planète. « Nous avons utilisé les fréquences des vagues observées pour effectuer une estimation sismologique de la période de rotation de Saturne », écrivent les auteurs.

La sonde Cassini et Saturne. // Source : Pixabay (photo recadrée)

Cassini résout le mystère, 20 ans après Voyager

Lorsque l’intérieur de Saturne vibre, cela a un impact sur son champ gravitationnel. Les anneaux qui entourent la planète géante sont également influencés : leurs particules ressentent ces oscillations.

La durée d’une journée sur la sixième planète du système solaire avait été surestimée en 1981 : les données du programme Voyager avaient laissé penser que Saturne tournait sur elle même en 10 heures, 39 minutes et 24 secondes.

L’idée d’utiliser les anneaux de Saturne pour découvrir la rotation exacte de l’astre a été émise l’année suivante. Vingt ans plus tard, les cerceaux de glace et de poussière ont enfin permis de résoudre ce mystère.

Partager sur les réseaux sociaux