Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Des scientifiques ont-ils publié un étron avec le visage de Trump dans une étude très sérieuse ?

Des scientifiques ont-ils volontairement caché le visage de Donald Trump dans un excrément, dans l'une de leurs publications ? C'est ce que pensent des internautes.

Fin janvier 2018, deux scientifiques, Kenneth Chiou et Christina Bergey, publient une étude dans la revue Scientific Reports. Ils y étudient le génome d'une population animale à partir de ses matières fécales. Tout se déroule normalement, jusqu'au jeudi 13 décembre.

Ce jour-là, une doctorante américaine, nommée Zoé Zilz, publie sur Facebook une vidéo de son écran d'ordinateur. L'étude y est affichée. L'internaute zoome sur une illustration qui y figure. On aperçoit un primate, et à côté, un excrément. Plus elle s'en approche, plus le visage de Donald Trump s'y dessine nettement.

https://www.facebook.com/zoe.zilz/videos/10212676123969589/

« Ce n'est pas un meme (pas encore), écrit-elle sur le groupe Facebook « Wild green memes for ecological fiends », mais un puissant troll fait par des biologistes rusés. Il m'a été envoyé par mon troll à moi, mon colocataire écologiste. » Depuis, la publication a été likée des centaines de fois.

Les éditeurs de la revue scientifique mènent l'enquête

Les éditeurs de la revue Scientific Reviews semblent avoir été mis au courant avant même la publication de la vidéo sur Facebook. Le 14 décembre, comme l'a remarqué le site de fact-checking Snopes, une note a en effet été ajoutée à l'article.

On y lit : « Les éditeurs ont été avertis à propos de la présence d'éléments inhabituels dans [l'un des] schémas. Nous enquêtons, et nous prendrons les mesures éditoriales nécessaires ».

Snopes de son côté, est parvenu à agrandir l'image, jusqu'à ce qu'on puisse y apercevoir le visage en question. Nous le voyons ici sur cette capture réalisée par le site :

Les auteurs de l'étude ont été contactés par Snopes ainsi que par Numerama. Nous n'avons malheureusement pas encore obtenu de réponse à nos questions.