Pour leur âge, ces animaux sont excessivement bien conservés. Découverts il y a 2 ans, ils ont pour la première fois montrés. Les scientifiques espèrent grâce à eux faire quelques découvertes sur le passé.

Quand on pense louveteau et bébé caribou, on imagine généralement de petits animaux mignons. Ceux-ci le sont un peu moins, avec leur peau craquelée et leurs museaux ridés. Ils n’en restent pas moins de belles découvertes.

Des chercheurs d’or à l’origine de la découverte

Voici à quoi ressemble un louveteau de 50 000 ans. // Source : Guardian / Gouvernement du Yukon

Ce sont des chercheurs d’or qui ont trouvé le louveteau, dans la région canadienne du Klondide. Il se trouvait à côté d’un bébé caribou. Tous deux étaient momifiés dans du permafrost, un sol dont la température ne dépasse jamais les 0 degrés, et dans lequel on retrouve régulièrement des espèces très anciennes — des vers âgés de 30 000 ans par exemple.

Découverts en juin 2016, ils ont pour la première fois été dévoilés au public jeudi 13 septembre, lors d’une cérémonie dans la ville de Dawson. Des scientifiques spécialisés en paléontologie ont pu estimer, grâce à la méthode de la datation au carbone, que le cadavre du louveteau avait plus de 50 000 ans. Celui du caribou a lui été trouvé près d’une couche de cendres volcaniques vieilles de 80 000 ans environ. 

Une nouvelle « d’envergure internationale »

Pour son âge, le louveteau est extrêmement bien conservé. Il possède encore un peu de fourrure, de la peau, et des muscles. Seuls quelques détails manquent, comme la queue et des parties du visage. Le petit caribou lui, est partiellement préservé : la partie arrière de son corps est manquante, mais on peut encore distinguer sa tête, son buste, ainsi que ses deux pattes avant.

Dans un communiqué, le gouvernement local du Yukon a expliqué que ces découvertes étaient « d’envergure internationale ». « [Elles] apportent un nouvel éclairage à la captivante histoire du Yukon, en particulier à l’ère glacière », est-il indiqué. « Elles nous permettent de mieux comprendre le mode et le milieu de vie d’animaux disparus depuis bien longtemps. »

Le cadavre du bébé caribou. // Source : Guardian / Gouvernement du Yukon

Les momies pourraient notamment servir à préciser quel était le climat de l’époque, ou à étudier l’évolution des loups entre il y a 50 000 ans et aujourd’hui. Les deux animaux resteront exposés à Dawson jusqu’à la fin du mois de septembre, avant de rejoindre une exposition située à Whitehorse.

Partager sur les réseaux sociaux