Vous êtes une femme et vos poches vous paraissent trop petites ? Deux journalistes se sont livrées à une expérience et le constat est sans appel : les poches de jean des femmes sont bien plus petites que celles des hommes.

Ce matin, alors que je m’apprêtais à prendre le train, j’ai pesté contre les poches de mon jean. J’ai pour habitude d’y glisser mon iPhone ainsi que ma carte Navigo afin d’être tranquille à la descente du train car je porte un sac à dos et non un sac main. Je n’aurai pas d’autre choix que de glisser mon téléphone dans ma poche arrière (chose très déconseillée, on ne vous le dira jamais assez), car seule ma carte Navigo rentre dans ma poche avant.

Dans une étude parue en août 2018, Jan Diehm et Amber Thomas — deux journalistes pour The Pudding — ont décortiqué les jeans de 20 marques parmi les plus populaires aux États-Unis. Au total, 80 jeans ont été analysés pour construire cette étude. Le résultat ne surprendra pas la plupart des concernées, mais le voici : les poches avant des femmes sont en grande majorité plus petites que celles des hommes.

Comparaison entre les poches de jean pour femmes et pour hommes // Source : Jan Diehm & Amber Thomas

Une différence de plus de 45 % observée

Avec cet échantillon de 80 jeans, les journalistes ont pu déterminer que les poches de jean des femmes étaient 48 % fois plus courtes que celles des hommes. C’est presque la moitié. De plus, il est aussi précisé qu’elles sont en moyenne 6,5 % plus étroites.

L’étude propose en outre une expérience interactive afin de montrer l’aspect fonctionnel – et donc peu pratique – résultant de la taille de ces poches. Seulement 40 % des poches avant des femmes peuvent accueillir un portefeuille conçu pour rentrer dans les poches avant. Un iPhone X aura 40 % de chance de rentrer dans la poche d’une femme contre 100 % pour un homme, ce chiffre tombe à 20 % pour un Samsung de la gamme Galaxy puis 5 % pour un Google Pixel.

Quant aux mains elles-mêmes, il est ridicule d’observer que seuls 10 % des jeans féminins offrent la possibilité à ses détentrices d’y glisser leurs mains contre 100 % des jeans masculins.

Mon iPhone et ma propre poche // Source : Goran Vanbeselaere

J’ai moi-même immortalisé l’expérience. Mon iPhone est un modèle SE, il fait donc 12,38 cm de haut ; il ne rentrait ni à la verticale ni à l’horizontale. Aucun problème pour le glisser dans ma poche arrière, cependant.

Plusieurs raisons sont avancées par les deux journalistes. L’histoire de la mode a façonné l’habit féminin et en a supprimé les poches à partir du XVIIIe siècle. L’étude cite l’article de Paul Johnson, The power of a pocket, où l’auteur décrit le progressif développement de la ceinture et du sac à main. « Le but du sac à main est qu’il est externe au corps et doit être porté. Cela accroît la dépendance de la femme et limite sa liberté de mouvement », explique Paul Johnson. En attendant, entre 2012 et 2018, l’industrie du sac à main féminin aux États-Unis a rapporté plus de 10 milliards de dollars.

Partager sur les réseaux sociaux