L'université Tuft a imaginé le prototype d'un pansement connecté, capable de surveiller des plaies chroniques. L'objet doit délivrer la juste dose de médicament en circuit fermé.

Des chercheurs de l’Université Tuft, située dans le Massachusetts aux États-Unis, ont dévoilé le prototype d’un nouvel objet « intelligent » : un pansement connecté, capable de panser une plaie tout en administrant régulièrement les traitements requis.

Le 6 juillet 2018, les universitaires ont publié leur travail dans la revue Small, présentant ce « Smart bandage » capable de surveiller des plaies chroniques. Dans le résumé de cet article, les chercheurs notent que ces dernières « constituent un problème de santé majeur et affectent la vie de plus de 25 millions de personnes aux États-Unis ». Dans le monde entier, les plaies chroniques sont « la principale cause d’amputation non traumatique de membres ».

Tuft University

Capteurs de température et de pH

Observant qu’une plaie possède un environnement dynamique, les chercheurs sont partis du constat que son « taux de guérison peut être amélioré par l’administration de thérapies aux bons moments ». C’est pourquoi ils ont imaginé ce pansement connecté, capable de surveiller en temps réel la place et d’administrer les traitements, en circuit fermé.

Le Smart bandage, flexible à l’image d’un pansement classique, possède ainsi des capteurs de température et de pH. Quant au système intégré, permettant de libérer les doses de médicament nécessaire, il est sensible aux stimuli. Les chercheurs expliquent qu’il contient un hydrogel, qui est chargé en médicaments thermorésistants, ainsi qu’un dispositif de chauffage flexible.

Un hydrogel et un dispositif de chauffage

Un microcontrôleur complète le pansement, afin de « traiter les données mesurées par les capteurs et programmer le protocole de libération du médicament ».

Sameer Sonkusale, professeur de génie électrique et informatique au sein de l’université, a participé à la rédaction de l’étude. « Nous avons été capables d’adopter une nouvelle approche des pansements en raison de l’émergente de l’électronique flexible. En faut, l’électrique flexible a rendu possibles de nombreux dispositifs médicaux portables, mais les bandages ont peu changé depuis les débuts de la médecine. Nous appliquons simplement la technologie moderne à un art ancien, dans l’espoir d’améliorer les résultats d’un problème insoluble », explique-t-il.

Partager sur les réseaux sociaux