Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Avec son nouveau satellite, la Chine veut sonder la face encore inexplorée de la Lune

En partenariat avec les Pays-Bas, la Chine vient de lancer ce 21 mai 2018 son satellite relais Quequiao, censé faire le lien entre la Terre et un petit robot qui devra explorer la face cachée de la Lune. Ce serait une première dans l'exploration spatiale.

La Chine vient de lancer un nouveau satellite qui permettra de faire le lien entre la Terre et une sonde qui ira explorer la face cachée de la Lune, a rapporté Reuters ce lundi 21 mai 2018.

Appelé Queqiao, le satellite a été lancé à 23h30 (heure française) dimanche 20 mai depuis la base de lancement de Xichang, a souligné FranceInfo. Il devait atteindre sa destination et s'installer en orbite d'ici 8 à 9 jours.

Ce lancement, a été réalisé en partenariat avec les Pays-Bas : le satellite chinois est surmonté d'une radio-antenne néerlandaise, apprend-on sur le site de l'université de Radboud, dont les chercheurs ont contribué au projet.

Ce lancement est la première étape d'une mission intitulée Chang'e 4 — la première de la sorte en cinq ans pour la Chine — et qui sera suivie par l'installation d'un Rover lunaire qui sondera la face cachée de la Lune.

Ce serait une première dans l'exploration spatiale : cette partie de la Lune n'a jamais été visitée — à l'exception du crash du Ranger 4 en 1962, qui n'a rapporté aucune image.