Il y a une voiture dans l’espace. Une Tesla Roadster rouge de première génération, « made on Earth by humans » (« fabriquée sur la Terre par des humains »), selon une petite plaque sur le tableau de bord. Ses haut-parleurs diffusent la chanson Space Oddity de David Bowie, et elle est conduite par le Starman, un mannequin dans un costume d’astronaute.

On dirait presque un montage, tant l’image est absurde, mais la photo est bien réelle. C’est le défi réussi de l’entrepreneur Elon Musk, pour SpaceX mais aussi pour Tesla  — peut-on imaginer meilleure publicité pour ses voitures électriques de sport ? Contre toute attente, le décollage de la fusée Falcon Heavy, mardi 6 février, depuis le Cap Canaveral en Floride, a réussi. Le lanceur lourd s’est arraché à la gravité terrestre, et les boosters latéraux se sont bien séparés, projetant l’étage supérieur et la coiffe contenant la voiture dans l’espace.

Vers la ceinture d’astéroïde

Starman, la Tesla rouge et leur capsule ont fait le tour de la Terre pendant plus de 5 heures, avant de s’élancer vers la planète Mars dans un dernier effort des propulseurs. Le live vidéo qui nous permettait de suivre cet équipage inédit s’est arrêté au bout de quelques heures, étant donné la distance grandissante avec la Terre. Puis, peu avant 5 heures du matin, heure française, Elon Musk a donné des nouvelles de sa Tesla-dans-l’espace. « Troisième allumage réussi. [La voiture] a manqué l’orbite de Mars et se dirige vers la ceinture d’astéroïde. »

La première voiture de l’espace ne s’écrasera donc pas sur Mars et ne passera le reste de son temps en orbite autour de la planète rouge. Elle poursuit actuellement sa course, et, si elle n’est pas détruite dans la ceinture d’astéroïde, elle pourrait continuer longtemps son chemin avant de rencontrer un obstacle. « J’adore l’idée d’une voiture dérivant apparemment à l’infini dans l’espace et qui sera peut-être découverte par une race extraterrestre dans des millions d’années », avait suggéré l’année dernière Elon Musk.

Le milliardaire a publié dans la nuit du 7 au 8 février la dernière photo de Starman à bord de sa Tesla spatiale avant son grand départ vers la ceinture d’astéroïde.